Le champagne c'est chimique

Avez-vous déjà essayé de trouver du champagne bio?
C'est rare, très rare!

Sur les 300 champagnes disponibles aujourd'hui au répertoire de la Société des alcools du Québec, il n'y en a que 13 qui sont bio. Dont 7 sont de la même maison : Fleury.

Les champagnes bio ne représentent même pas 5 % du répertoire de la SAQ. C'est très peu!

C'est que la Champagne est une région viticole très chimique. La surface de vigne cultivée en bio n'est que de 646 hectares sur les 34 000 hectares de l'appellation. Soit 1,9 %.

Il serait plus difficile de produire bio en Champagne que dans la plupart des autres régions viticoles de France. Le climat ferait en sorte que les risques de pourriture des raisins par les champignons seraient très élevés.

Il ne faut pas compter sur les 300 «grandes maisons de Champagne» pour cultiver des raisins bio. Car ces grandes maisons ne cultivent pas ou peu de raisin, elles l'achètent.

Il y a toutefois Roederer qui a un petit 10 hectares en bio, mais là aussi les millions de bouteilles proviennent d'achats à des vignerons qui sont au nombre de 15 000.

Ces vignerons n'acceptent pas de perdre 10-20 % de la récolte en raison des aléas climatiques. Alors, il ont recours à toute la panoplie des aides chimiques: insecticides, acaricides, fongicides et engrais chimiques.

Le site de l'Association des champagnes biologiques ne mentionne que 40 vignerons bio, en plus de 16 autres en conversion bio.

Toutefois, dans le site de l'Agence Bio de France, on retrouve 165 vignerons bio en Champagne.

Ce n'est guère mieux du côté des mousseux hors Champagne. On ne trouve que 12 vins indiqués bios sur les 222 mousseux blancs au répertoire de la SAQ. Dont 7 proviennent d'Espagne.

Il est donc bien difficile de s'abreuver bio avec des bulles.

Voici tout de même quelques noms : Parés Baltà; Barmès Buecher; Pureté de Silex; Cabelier; La Vida al Camp; Gramona; Fleury; Doquet et De Sousa.

Au sujet des pesticides en Champagne, écoutez ce producteur de la région Éric De Sousa qui nous dit que l'on peu faire du vin sans chimie et même en biodynamie en Champagne.

 


 (Entrevue ajoutée dans YouTube en décembre 2012 par Génaël Revel)