Deinhard, Hanns Christof 2008

Les Vendredis du vin
Le thème de ce dernier vendredi du mois suggéré par l'ami Mathieu Turbide : un vin demi-sec.

Alors, je me lance à la recherche d'un vin demi-sec.
Je vais sur le site de la SAQ - Recherche avancée - Vin de repas - Format 750 ml - Taux de sucre Demi-sec 4,1 à 12 gr/l.
Ça me donne 526 produits!

De 7,65 $ pour le Bottero Veneto qu'on sert dans un grand nombre de restaurants à 750 $ pour un Champagne Bollinger.

Il y a là un grand nombre de merlot et de cabernet sauvignon de Californie, de shiraz d'australie, de nero d'avola d'Italie, de valpolicella, de zinfandel, de negroamaro, de chardonnay, de ripasso, de sangiovese, de sauvignon de Nouvelle-Zélande, de primitivo, de pinot noir du Nouveau Monde et même du pays d'Oc, du chenin de savennières, amarone, et encore...

Je savais qu'il y avait beaucoup de riesling, de muscat, de pinot gris non secs, mais autant de cabernet et de sangiovese qui ne sont pas secs!

En fait, il y a sur les tablettes de la SAQ 183 vins rouges demi-secs ( 4 à 12 g/l) la plupart (98) de l'Italie, 29 des États-Unis, 19 de l'Australie, 9 de l'Afrique du Sud, 9 de la France,...

En blanc, 192, dont 62 de la France, 21 de l'Allemagne.

Malgré le grand nombre de vins, je reste sur ma faim. Lorsque Mathieu suggère aussi des spätlese; j'en trouve des secs, demi-secs et des doux.

Il mentionne vendanges tardives. Je n'en trouve que six, trois en vin de dessert, trois en vins tranquille.

Mathieu, mentionne les Jurançons. J'en trouve six, dont mon préféré le Château Jolys. Toutefois, tous les six sont classés dans la catégorie Vin de dessert doux à plus de 50 g/l.

Que faire?
Sur le site Internet de la SAQ, on trouve aussi ce qu'on appelle des Demi-Doux (12 à 50 g/l). Il y en a 176.

Demi-sec et demi-doux, est ce que c'est comme un verre de vin à moitié plein à côté d'un autre verre à moitié vide?

Non, demi-doux contiendrait plus de sucre que les autres.

Puis, il y a les doux, plus de 50 g/l selon la SAQ, c'est là qu'on retrouve les vendanges tardives, les sauternes, les portos...

Que choisir ?
Je vais alors à la SAQ. Il y a actuellement 8475 vins disponibles sur les tablettes. C'est un nombre raisonnable, je devrais trouver quelque chose.

Je demande qu'on me suggère un vin demi-sec. Gros yeux et grattage de tête. On ne semble pas savoir de quoi je parle. «Que voulez-vous faire avec ça?» Juste y goûter. Regrattage de tête. Bon, je me dis : qui sont les champions des vins demi-sec ou demi-sucré : les allemands.

Alors dirigeons-nous dans cette section. Il n'y aurait que 94 vins allemands sur les 8475 vins! Le directeur me lance Liebfraumilch? Ah! Hésitation! Puis, ce n'est pas fou, ça me rappelle les vins que je buvais à l'Université.

Une bouteille attire mon attention. Sur la contre-étiquette, il y a une échelle de taux de sucre. Sec-1-2-3-4-5-6-7-8-9-Doux. Génial! Ce Liebfrauenmilch (on l'écrit de deux façons) a une note de 5. Donc juste au milieu. Il ne peut pas y avoir plus demi que ça!

 

Deinhard, Hans Christof, 2008
Qualitatswein, région Rheinhessen, la Hesse rhénane
Capsule à visse, génial encore! et taux d'alcool santé de 10,5 %.

Le nez n'est pas très expressif, mais dégage de beaux arômes de fruits frais.
En bouche, le fruité est croquant. On a une petite sensation de pétillant, même s'il n'y a pas de bulles. Les saveurs rappellent la pêche et un peu la pomme. Le sucré est léger et donne une sensation presque moelleuse. C'est modéré par une bonne acidité. La finale est sur le fruité légèrement sucré, avec une touche minérale et avec une certaine dureté.
Les saveurs sont persistantes. Rien de compliqué. Un bon vin pour accompagner les plats épicés, les fromages ou pour boire par un bel après-midi sur le patio.
Il a bien accompagné le Mamirolle de Plessisville.

Sucre résiduel de 30 g/l, bien équilibré par une acidité élevée : pH 3,11.
Le producteur dit qu'il y a là 2965 KJ/L 710 kcal/L dans ce vin.
Les cépages sont les rivaner (müller-thurgau), silvaner et riesling.

On peut en acheter en ligne ainsi que dans 408 succursales.
Sur le site de la SAQ, on le classe dans la famille Doux et fruité, puis on écrit «ce blanc demi-sec».
Ce n'est pas cher : 11,95 $, donc peut-être 3 euros en Europe.

Bon voilà pour ma première participation aux Vendredis du vin.
Je vous invite à aller voir les découvertes d'autres amateurs de vin sur Facebook.

2.5 étoiles
Prix: 
11,95 $
Année: 
2008