L'agence d'inspection des aliments ne trouve pas de lait dans le vin!

L'agence d'inspection des aliments ne trouve pas de lait dans le vin.
Pourtant, on en trouve sur certaines étiquettes!

Alors que l'on s'apprête à rendre obligatoire d'indiquer que le vin peut contenir des résidus de poisson, de lait ou d'oeuf, on apprend qu'aucun vin testé au Canada ne contient de résidus de deux de ces substances.

En effet, l'Agence canadienne d'inspection des aliments dit avoir testé 100 échantillons de vin rouge et de vin blanc, du Canada et de l'étranger, qui ont été prélevés dans des établissements de vente d'alcool provinciaux dans tout le pays. L'agence écrit dans un communiqué que l'étude «révèle que la totalité des échantillons de vins analysés (100 %) ne contenait aucune trace détectable de protéine de lait ou de protéine d'œufs, deux agents de collage utilisés couramment.»

L'agence mentionne ne pas avoir pu vérifier la présence de poisson, «car aucune méthode n’est commercialement disponible pour ce composant

Comme le fait remarqué l'Agence d'inspection des aliments, ces agents de collage sont utilisés afin d'améliorer la limpidité, l'odeur et la saveur du vin. Normalement, ils sont éliminés au cours du processus de filtration et ne devraient pas se trouver dans le produit fini. Leur présence pourrait représenter un risque pour les personnes souffrant d'allergies alimentaires.

L'agence procède régulièrement à l'analyse de divers produits alimentaires pour voir s'ils représentent un risque pour la santé des consommateurs.

Donc, notre agence fédérale n'a rien trouvé.

Pourtant, nous avons facilement trouvé sur les rayons de la SAQ deux vins qui indiquent le contraire.

La contre étiquette du Château la Lieu 2011 rosé indique bien «Contient du lait» et le Shiraz BVE E Minor Barossa Valley 2010 affiche toute la liste «Contient lait, oeufs, poissons.» Voir l'image en haut de l'article.

La nouvelle règlementation sur l'étiquetage annoncée février 2011 sera en vigueur au plus tard en août 2012.

Cette nouvelle règle édictée par Santé Canada stipule que «si un allergène alimentaire est présent dans du vin ou des spiritueux, à la suite de l'utilisation d'agents de collage dérivés des oeufs, du poisson ou du lait, la source d'allergène doit figurer sur l'étiquette du produit préemballé».

Cette nouvelle obligation d'indiquer les produits de filtration sera aussi en vigueur cette année en Europe.

Le collage
Le collage est une opération de clarification du vin. On verse une petite quantité de produits floculant dans les cuves. Les particules en suspension dans le vin vont alors se coller à ces substances et être entraînées et précipitées au fond de la cuve. Elles seront ensuite jetées. Il pourrait toutefois rester des traces de ces produits dans le vin. 


  Sur le même sujet : Ce vin contient du poisson