Êtes-vous prêts pour la consigne sur les bouteilles de vin?

Le verre n'est plus recyclé au Québec, ou si peu. Les citoyens continuent de mettre les bouteilles de vin dans leurs bacs à recyclage, mais ce verre s'entasse dans les centres de tri et une bonne partie est envoyée au dépotoir.

Dès 2010, 45 % du verre récolté était déjà envoyé directement aux dépotoirs. La situation s'est détériorée depuis la fermeture de l'usine Klareco de Longueuil en avril dernier. Cette usine traitait 80 % du verre collecté au Québec.

Le problème c'est que le recyclage du verre récolté dans les bacs à recyclage n'est pas rentable. C'est du verre qui se casse lors du transport et de la manipulation au centre de tri. Il a peu de valeur et ne servait qu'à faire de la poudre de verre à l'usine de Klareco de Longueuil qui la vendait aux États-Unis pour la fabrication de laine minérale.

Le verre recyclé de bonne qualité et non cassé provient plutôt de l'Ontario où un système de consigne a été mis sur pied il y a quelques années. Les consommateurs y retournent leurs bouteilles de vin vides aux magasins de bière et reçoivent 20 cents par bouteille. Même des gens de l'Outaouais en profitent en y retournant leurs bouteilles achetées à la SAQ.

Le Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets (FCQGED) dit que «le problèm