Taxe supplémentaire régressive de 25 cents la bouteille de vin

Le gouvernement libéral du Québec impose une taxe supplémentaire de 25 cents la bouteille de vin.
Taxe qui sera applicable le 1er août dans les SAQ et dans les dépanneurs.
C'est ce qui vient d'être annoncé dans la présentation du budget du ministre Carlos Leitao.

La taxe est qualifiée de régressive par Simon Tremblay-Pepin, chercheur à l'Institut de recherche et d'information socio-économiques, puisqu'elle touchera plus fortement les gens les moins fortunés. (Les voies du retour)
Au lieu de faire une hausse en pourcentage, le gouvernement libéral a préféré un montant fixe.

Fort étrangement, la surtaxe annoncée est en fait de 24 cents, selon La Presse Canadienne. Ce qui est étonnant, puisqu'il n'y a plus de pièce de 1 cent pour rendre la monnaie. De toute manière, la SAQ affiche ses prix par multiple minimum de 5 cents. Donc, la hausse et le bénéfice seront de 25 cents. Le ministre libéral s'attend à récolter ainsi 55 millions de dollars de plus par année.

Cette hausse de 25 cents sera plus sensible pour les produits de 11,95 $ et 14,95 $ que pour les vins à 25 $. Le prix moyen d'une bouteille courante de vin rouge du Languedoc est de 11,85 $; d'Espagne (12,45 $); du Portugal (11,45 $).
Il est donc possible que plusieurs producteurs absorbent eux-mêmes cette nouvelle ponction du gouvernement.

D'autre part, pendant que le ministre libéral hausse la taxe des consommateurs, il réduit celle des hommes d'affaires. En effet, la taxe sur les bouteilles de vin vendues dans les restaurants sera réduite de 92 cents, selon La Presse Canadienne. En théorie, cela signifierait une réduction de près du 3 $ le prix de la bouteille au client, pour les restaurateurs qui appliquent le multiple de 3. Il reste à voir si vraiment les restaurateurs vont refiler la réduction aux consommateurs. En conférence de presse, le ministre Leitao s'est dit certain que cette baisse se répercutera sur la facture des clients.