Le Top 100 de Wine Spectator

C'est la saison des Top 100, la fin de l'année, la période de suggestion de cadeaux. Le magazine étatsunien Wine Spectator y va de son rituel Top 100.

Les 100 meilleurs vins de l'année! Les auteurs ont essayé de faire une place à toutes les régions viticoles de la planète, mais bien sûr la part du lion revient aux États-Unis, les vins étatsuniens y sont au nombre de 30. Il faut dire que le magazine fait la promotion des vins étatsuniens et la plupart des annonceurs de la revue sont du même pays.

La France suit de près avec 20 places, surtout pour les vins du Rhône! Il n'y a que trois bordeaux [Yquem 2001, Latour 2002 et Lagrange 2002]. Les vins italiens y sont au nombre de 15. Les espagnols 6. Ce sont surtout des vins que la revue qualifie de «International style», qu'on pourrait traduire par de style étatsunien. L'Australie obtient 11 places, et l'Argentine 5.

Les dégustateurs du WS ont goûté plus de 12 000 vins, dont 20 % ont obtenu la note de 90/100. Ce n'est pas le seul critère pour apparaître au Top 100, les autres sont le prix, l'«excitement and enthusiasm» et surtout la disponibilité sur le marché étatsunien, puisque le tout est commandité par la firme Sokolin qui propose d'acheter ces gagnants directement sur le site. Il y en a pour tous les prix: de 13 $ à 400 $.

Il y a quelques surprises : le meilleur vin de la Loire est un saumur-champigny, le meilleur vin d'Espagne est un toro [des raisins achetés par François Lurton et vinifiés par Michel Rolland]. Bien sûr tout cela reflète le goût des dégustateurs de la revue, mais c'est quand même intéressant et cela correspond aussi au goût de plusieurs consommateurs du Québec. Pour le meilleur vin italien, voici ce qu'on y écrit «grilled meat, full-bodied, round and chewy, massive and muscular». Les amateurs de typicité et de terroir iront donc se faire voir ailleurs.

Le no 1 du palmarès de WS est le Insigna 2002 de Joseph Phelps, suivi du Clos des Papes 2003, d'un zinfandel de Rosenblum, du Don Melchor 2001. En 53e position, le Vieux Télégraphe 2003 est talonné par le minervois syrah Maris fait par Robert Eden et Kevin Parker. Le meilleur vin du sud-ouest français est donc fait par un Britannique et un Étatsunien!

Parmi ces vins, il y en a plusieurs qui reviennent régulièrement dans ce palmarès.

La liste des vins est disponible sur le site de WS. Pour le détail, il faudra acheter la revue.

À noter toutefois que ces vins, sauf quelques exceptions, ne sont pas disponibles au Québec. On trouve ici quand même le 8e lauréat Banfi brunello-di-montalcino 1999 [35 $ la demi], ainsi que le Castello Nipozzano Riserva Frescobaldi chianti-rufina 2002, 21 $ et le Lancyre du Languedoc.

En terminant, mentionnons, que le magazine Wine Access publie aussi son Top 100, celui des vins canadiens.