Vin nature : difficile d'aimer

C'est le retour aux sources ! Des vignerons veulent produire des vins nature, des vins naturels, des vins faits le plus naturellement possible, sans produits chimiques et sans ingrédients oenologiques améliorateurs. Des vins encore vivants.

Ces vins se distinguent particulièrement par l'absence de sulfite. Ils sont souvent aussi peu ou pas filtrés.

Le résultat est souvent étonnant, désarmant et peut nous décontenancer.

Nous avons participé dernièrement à une dégustation de vins, dont plusieurs étaient des vins dits nature au bar à vin Soif. Des vins présentés par la grande sommelière Véronique Rivest.

Un sondage rapide par après auprès de quelques participants permet de constater que la moitié des dégustateurs ont aimé la moitié des vins. Je dirais même que la plupart des participants ont détesté la moitié des vins dits nature. Plusieurs ont dit qu'ils n'achèteraient jamais ces vins. Pourquoi ?

La question est facile, mais la réponse l'est moins.
Ces vins s'éloignent beaucoup de ce qu'on est habitué de boire. Les arômes, les saveurs et parfois les textures ne sont pas familiers.

Dans les vins courants, les gens disent sentir les fraises, les framboises et les cerises pour les rouges; puis les pêches, les poires et les pommes pour les blancs. (1)

Toutefois, on ne trouvait pas que cela dans les vi