Fin des pesticides à Bordeaux ?

Le titre est fort !
La région viticole de Bordeaux est celle qui utilise le plus de pesticides en France avec la Champagne et la Loire. (1)

Pourtant, le président du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB) vient de se déclarer favorable «à la sortie de l'usage des pesticides» pour les vins de Bordeaux.

M. Bernard Farges a fait cette déclaration hier lors de l'assemblée générale du CIVB. «Notre filière des vins de Bordeaux, dans son intégralité, a les mêmes attentes que les associations qui nous interpellent. Oui, la filière a pour objectif la diminution forte, voire la sortie, de l'usage de pesticides.»

Déclaration qui semble étonnante de prime abord. Le CIVB est poussé de tout bord par les organisations écologistes et celle de défense de la santé qui accusent les producteurs de vins de Bordeaux de polluer la région et de nuire à la santé de ses habitants.

De plus, la région a été frappée par deux «accidents» assez graves touchant la santé d'enfants et d'écoliers du département. Les épandages de pesticides près des écoles ont fait grand bruit dans la région. (2)

Le CIVB accusé de traiter à la légère les craintes des citoyens se devait donc de faire preuve d'un peu plus de compassion et d'empressement.

Toutefois le président des vignerons de Bordeaux tempère et dit que cette sortie des pesticides ne se fera pas rapidement. «Cet objectif, la diminution forte, voire la sortie, des pesticides, ne sera pas atteint en quelques semaines ni avec des mesures simplistes.»

Il ajoute avoir «un objectif commun avec nombre d’associations nous interpellant sur le sujet. Notre chemin pour y arriver peut être différent de celui réclamé par ces associations, toutefois l’objectif est commun.»

Il ne dit pas non plus comment ça se fera, mais plutôt comment ça ne se fera pas. «Il ne sera pas atteint non plus en opposant les modèles, conventionnel, certifié, bio, biodynamie.» Il dit plutôt sans préciser que «ces solutions seront diverses et complémentaires.»

À Bordeaux, l'on parle beaucoup de culture raisonnée, mais cette expression semble peu convaincante.
La culture sans pesticides semble plus difficile dans cette région en raison du climat atlantique qui amène de l'humidité favorable à la croissance des champignons qui nuisent à la vigne. De plus, les surfaces sont plus grandes ce qui inciterait à avoir recours plus souvent au chimique.

Toutefois, certains producteurs réussissent à faire du vin sans pesticides. Certains disent même qu'on ne devrait donner l'AOC qu'aux vins bios.

La conversion des vignerons au bio est lente à Bordeaux, mais tout de même progressive. Selon les chiffres de l'Agence Bio, il y avait, en 2014, 730 producteurs bio sur près de 10 000 hectares à Bordeaux. Bordeaux est tout de même la quatrième région productrice de vin bio de France avec 100 000 hectolitres après le Languedoc-Roussillon (500 000 hl), le Rhône (250 000 hl), la Provence (130 000 hl) et avant la Loire (70 000 hl), selon les chiffres publiés en janvier 2016 par Millésime Bio.

Le bio ne représentent que 4,7 % des surfaces agricoles en Aquitaine, contre 15 % en Provence et 11 % en Languedoc-Roussillon. (3)

Autrefois, tous les vins étaient bio. Tous les vignerons étaient bio. Maintenant, des vignerons disent ne plus savoir comment faire des vins sans pesticides chimiques. D'autres ajoutent que ça coutera trop cher et qu'il y aurait trop de perte. Pourtant, certains réussissent !

Réactions
Cette déclaration de vouloir sorit le chinique de la vigne bordelaise, est-ce sérieux ou tout simplement une opération de relation publique? «Prôner la "sortie" des pesticides ressemble fort à une annonce destinée surtout à calmer le jeu médiatique et à rassurer les acheteurs de vin français, surtout à l’étranger», écrit Richard Werly correspondant du Temps (site suisse d'information) à Paris.

«Il faut que le CIVB arrête de jouer les pucelles effarouchées en nous expliquant que les pesticides ça n'a pas de conséquences et qu'on ne les utilise pas. Il faut arrêter de ne pas reconnaître la vérité», dit, de son côté, Noël Mamère, député de la 3e circonscription de Gironde et maire de Bègles, commune limotrophes de Bordeaux.

________
(1) CARTE. Quels pesticides dangereux sont utilisés près de chez vous? Cash Investigation, FranceTv
(2) Est-ce que la culture de la vigne est en train de tuer des enfants, 
Le Monde au naturel
(3) Agriculture bio : votre région soutient-elle vraiment les alternatives aux pesticides? Basta Mag