La dégustation du vin n'est pas affectée par le calendrier lunaire

Le vin serait meilleur en jour «fruit» et moins bon en jour «racine», selon des adeptes du calendrier lunaire.

Ce ne serait pas vrai selon une étude menée en Nouvelle-Zélande et publiée au début du mois.

Le calendrier lunaire est utilisé en culture biodynamique. Il prescrit que certains gestes agricoles doivent être faits à certains jours selon ce calendrier qui calcule la position de la lune en axe avec certaines constellations d'étoiles. Il y a ainsi des jours fruit, fleur, feuille et racine. Les semis de certaines plantes doivent être faits certains jours et pas d'autres, de même pour la taille, la récolte et ainsi de suite.

Des amateurs de vin appliquent ce calendrier à la dégustation du vin disant que les vins seront meilleurs les jours fruit.

Des vendeurs de vins organisent même leurs dégustations à la presse seulement les jours fruit. (La Lune influencerait les dégustateurs de vin?)

Il y a aussi une application pour téléphone intelligent qui nous dit quand les astres seront bien alignés pour la dégustation de nos vins. (La Lune influence-t-elle le goût du vin?)

Des chercheurs de Nouvelle-Zélande ont démontré que le vin n'est pas meilleur les jours fruit.
Dominique Valentin, Phil Reedman, Claire Grose et James A. Green ont fait déguster à l'aveugle 12 pinots noirs de Nouvelle-Zélande à 19 professionnels du vin (moyenne de 18 ans d'expérience) à 4 reprises sur 2 jours. On leur a demandé de juger les vins selon 20 critères.

Les 12 vins jeunes vins (2012-2013) sous capsule à vis (30-50 $) ont été servis dans le même ordre les 4 fois. Ces tests ont démontré que les vins n'étaient pas meilleurs ou plus mauvais selon les jours fruit et racine du Calendrier lunaire de Thun.

«En conclusion, les résultats rapportés dans la présente étude ne fournissent aucune preuve à
l'appui de la notion que le goût de vin est associé au cycle lunaire», disent les auteurs de l'étude Expectation or Sensorial Reality? An Empirical Investigation of the Biodynamic Calendar for Wine Drinkers.

Il y avait là des vins en agriculture bio et conventionnelle. Les vins en agriculture conventionnelle ont été jugés meilleurs. Les vins ont été achetés directement des producteurs, conservés à 14 degrés et montés progressivement à la température ambiante de 22 degrés.

Le seul vin en biodynamie n'a pas démontré lui non plus de différence de qualité selon les jours.

Les auteurs ont analysé aussi d'autres facteurs tels que la pression atmosphérique, l'humidité, l'ensoleillement, la vitesse du vent et la pluie. Il n'y a pas eu de différence dans la qualité exprimée sur ces vins selon les jours.

Toutefois, d'autres études ont démontré que d'autres facteurs, s'ils sont connus des dégustateurs, peuvent eux réellement influencer la perception du goût du vin. Ces facteurs sont le prix de la bouteille, le poids de la bouteille, la réputation du producteur, la musique et le lieu de dégustation.

Les auteurs terminent en disant qu'une question reste en suspend : à savoir pourquoi certains vins apparaissent meilleurs certains jours et moins bien d'autres jours?

Des réactions originales dans la webosphère:
Si l'expérience avait été menée sur les pinots noirs de Bourgogne, les résultats auraient été différents.
Les bordeaux tanniques sont eux influencés par la Lune.
La Lune influence les vins naturels, mais pas les autres.
La biodynamie n'étant pas scientifique, elle ne peut donc pas être mesurée scientifiquement.
Et la meilleure : la Lune n'a aucune influence en Nouvelle Zélande!

L'étude peut être consultée ici : Expectation or Sensorial Reality? An Empirical Investigation of the Biodynamic Calendar for Wine Drinkers, Plos One, 3 janvier 2017.