Ne cherchez plus le Royal de Neuville

Le vin pétillant rosé préféré de mon défunt beau-père n'est plus!
Il aimait nous recevoir au Royal de Neuville dans sa petite maison de Tracy.

Le Royal de Neuville, rosé pétillant qui a fait bien rire nos tantes et grand-tantes depuis des lustres a terminé sa carrière au Québec. Il était sur les rayons de Commission des liqueurs/SAQ depuis 1927.

La SAQ n'en achète plus. Il est rayé du répertoire des produits courants de la société d'État.

Notre marchand de vin étatique fait régulièrement le nettoyage de ses tablettes et le fameux Royal de Neuville fait partie des près de 200 vins qui sont tombés ou qui tomberont des tablettes bientôt.

Voici quelques autres noms qui disparaissent des rayons de la SAQ, certains après une très longue carrière chez nous, comme le Château de Cruzeau, le Bin 45, le Gold Label de Wolf Blass et les Saveurs Oubliées.

Pour les nostalgiques de ces vieilles étiquettes, il reste encore quelques bouteilles de certains de ces vins. Une dernière chance, une dernière occasion pour ces vieilles quilles.

Adieu Bin 45 et Coronas de ma vie d'étudiant, Gold Label de Wolf Blass de mes partys de jeunesse, Château Bonnet et Sainte-Odile de mes pique-niques, Montecillo de mes vendredis, Secco-Bertani Verona de ma blonde et Château C