Histoire d'amour entre le Canada et le Cahors

Le Canada est le premier marché des vins de Cahors en valeur.
De plus, jusqu'en 2015, nous étions le premier marché aussi en volume. Nous avons été depuis doublés par le Royaume-Uni.

En 2017, le Canada a acheté 9108 hectolitres (1,2 million de bouteilles) de vin de Cahors pour 5 millions d'euros. C'est même plus que les États-Unis.

Exportations vins de Cahors en 2017
  Volume
(hl)
Valeur
(1000€)
Canada 9108 5005
Royaume-Uni 11 399 3284
États-Unis 8443 4390
Belgique 3531 1064
Chine 3345 1875
Total 42 981 19 306

Les exportations de vins de Cahors ont fortement augmenté depuis 10 ans. «En 2007, l’appellation Cahors a choisi de miser sur l’export et de mener une stratégie intitulée Cahors Malbec» (The French Malbec), nous dit Jérémy Arnaud de l'Union interprofessionnelle du vin de Cahors. Le pourcentage des vins exportés est passé de 15 % à 27 % en 10 ans; soit une hausse de 82 %.

Les producteurs de Cahors avaient été impressionnés par les performances du malbec d'Argentine à l'exportation. Ils désiraient eux aussi performer à l'export.

Les Caduciens ont donc alors adopté le terme malbec pour remplacer celui d'auxerrois qu'ils utilisaient pour nommer leur cépage emblématique.

Il est à noter en terminant que deux gros producteurs de l'Argentine sont maintenant installés à Cahors.  En effet, Fabre Montmayou est même devenu le deuxième producteur de Cahors en juillet 2017 en reprenant les vignes de Saint-Didier Parnac. De plus, la bodegas Altos las Hormigas a fait, elle aussi, des investissements à Cahors.

La Société des alcools du Québec a 38 malbecs de l'appellation Cahors à son répertoire; la LCBO de l'Ontario en a 6.

  Pour fêter l'amitié Québec-Cahors, essayez ce beau vin du Mas del Périé.