Des copeaux de bois dans le vin

Le gouvernement français veut permettre l’utilisation des copeaux de bois pour améliorer les vins.

C’est une technique qui est employée partout dans le monde. Toutefois, en France, on s’y est toujours opposé.

Face aux pressions de certains producteurs qui ont de la difficulté à concurrencer les vins du Nouveau Monde, les pouvoirs publics de l’hexagone veulent assouplir les règles de production de vin.

En France, tout est réglementé et particulièrement la production de vin, considérée comme patrimoine national.

Toutefois, depuis quelques années, la France perd du terrain sur le marché mondial de l’exportation. Plusieurs autres pays produisent du vin en quantités industrielles et en utilisant, bien sûr, des moyens industriels. On ajoute des copeaux, on ajoute des saveurs, on acidifie, on désacidifie, ainsi de suite.

Plusieurs producteurs de vins français veulent avoir les coudées franches pour concurrencer les producteurs de vins de nouveau style.

Le gouvernement a fini par plier.

Pour en savoir plus sur le sujet, je vous suggère d’écouter les entrevues réalisées par RTL, où un directeur de coopérative explique pourquoi il aimerait utiliser ces fameux copeaux. Il dit, entre autres, que les copeaux ajoutent de la sucrosité au vin. Écoutez aussi l’entrevue avec Jacques Dupont du magazine Le Point qui s'oppose à l'utilisation de cet artifice.

Il y a déjà quelques années, Vitisphère avait préparé un dossier très bien fait sur ce sujet : De L'usage des copeaux de bois...,
- 'vins de terroir' et 'vins boisés' - L'aromatisation des vins : une pratique ancienne - La recherche du goût boisé - Vins boisés : plaisir immédiat du consommateur ou remise en cause de l'identité du vin? - Qu'est ce qu'un vin boisé ?

D'autres articles :