La SAQ renonce à concurrencer la LCBO

Les prix des vins ne diminueront pas au Québec. Le président de la SAQ dit maintenant qu’il n’est plus question de baisser les prix au niveau de ceux de l’Ontario.

Pourtant, M. Toutant avait bien promis en février dernier, lors du scandale de l’euro, de réduire l’écart moyen avec les prix de l’Ontario. À ce moment, la SAQ évaluait cet écart à 13,5 %. Une bouteille de vin coûte en général 2 $ de plus au Québec.

Devant un groupe de personnes d’affaires, M. Toutant a soutenu, mercredi soir, que s’il voulait concurrencer l’Ontario cela priverait l’État québécois de 250 millions de dollars.

Interrogé par La Presse, Valentin Petkantchin, de l'Institut économique de Montréal, et fervent promoteur de la privatisation de la SAQ, réplique qu’on «parle comme si ces 250 millions étaient perdus, mais il reste dans les poches des consommateurs, qui peuvent choisir de faire autre chose avec...»

Cette année, la SAQ prévoit un versement record de 660 millions de dollars au gouvernement. De plus, elle souhaiterait augmenter cette somme pour approcher du milliard dans quatre à cinq ans.

D'autres informations sur ce sujet...