Baisse de l'euro et hausse de prix à la SAQ

Deux fois par année, la direction de la Société des alcools du Québec hausse les prix de ses vins.

Elle invoque presque à chaque fois la hausse de la valeur de l'euro par rapport au dollar canadien.

Toutefois, aujourd'hui la direction de la société d'État annonce d'importantes hausses de prix pour dimanche et les semaines à venir.

Cette fois-ci, elle n'invoque pas le prix de l'euro. En effet, la valeur de l'euro a beaucoup baissé depuis un an par rapport au dollar canadien.

Elle est passé de 1,59 $ le 31 juillet 2020 à 1,47 $ hier, comme nous le montre le graphique de Xe Currency.


La direction du monopole dit dans un communiqué que la hausse des prix est cette fois-ci justifiée par «Les demandes d’augmentation de prix provenant des producteurs sont liées à la hausse de divers couts (main-d’œuvre, matières premières, etc.) et font l’objet de négociations par les équipes de la SAQ.»

Pourtant, le prix du vin exporté à diminué au cours de la dernière année. En effet, selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la vigne et du vin (OIV), le prix moyen mondial du litre de vin exporté a diminué de 2,96 euros à 2,81 euros l'an dernier.

De plus, la SAQ dit que les transporteurs veulent plus d'argent et annonce déjà qu'il y aura d'autres hausses de prix en juillet et après.

La société d'État dit que 1827 produits courants seront haussés en moyenne de 0,30 $ dimanche; 700 seront réduits de 0,33 $ et 586 produits conserveront le même prix. De plus, de nombreux autres produits de spécialité seront aussi haussés. Au total, ce sera plus de 3000 produits dont les prix seront augmentés.

Comme pour justifier la hausse de prix de la SAQ, le président de la principale fédération d'agences de promotion du vin au Québec, M. Roch Bissonnette, dit dans un communiqué émis en même temps que celui de la SAQ que cette hausse n'est pas suffisante. «A3 Québec estime qu’il y a un écart moyen de 2,5 % entre les ajustements à la hausse annoncés et ceux qui auraient été souhaités par les producteurs de vins et de spiritueux.»

La direction de la SAQ ne donne pas de chiffres concernant la hausse des frais de transport et ne dit pas non plus combien elle évalue gagner de millions de dollars de plus avec cette hausse de prix.

Rappelons que les dirigeants de la SAQ ont maintenu cette année encore leur autodistribution de plusieurs millions de dollars en bonus alors que ceux de Loto-Québec et d'Hydro Québec les ont suspendus à la demande du gouvernement.