Bénéfices records à la SAQ et à la LCBO

Nos deux monopoles d’État continuent de faire de l’argent comme de l’eau… comme du vin!

Les ventes de la SAQ ont augmenté de 220 millions de dollars entraînant une hausse des bénéfices de 111 millions.

Pendant ce temps, à la LCBO, les chiffres équivalents sont de 154 et 50.

Les bénéfices de la SAQ sont de 657 millions de dollars pour l’année 2005-2006, comparativement à 546 l’an dernier. Il faut rappeler qu’il y avait eu grève des employés.
Le gouvernement du Québec s’attend à avoir 702 millions l’an prochain.

Les vins représentent 75 % des ventes à la SAQ, les spiritueux 16 %.

LCBO

À la LCBO, aussi, on est très contents. Les ventes ont été de 3,6 milliards [2,7 à la SAQ], et le bénéfice de 1,197 milliard [657 millions à la SAQ].

Les vins représentent 47 % des ventes [SAQ 75 %], contre 53 % pour les spiritueux.

Les vins ontariens VQA ne totalisent que 10 millions de dollars. C’est quand même 7 % de plus que l’an dernier. Ce qui est fort étrange puisque les producteurs disaient qu’il y avait une pénurie de raisins.

Le service de vins de haut de gamme Vintages a enregistré les meilleurs résultats, soit une hausse record de 15 %, pour des ventes de 219 millions de dollars.

Même si les clients délaissent de plus en plus les vins de bas de gamme, les vins de moins de 10 $ comptent toujours pour 43 % des ventes de vins à la LCBO.

Enfin, notons que les ventes de vins blancs ont progressé [5,8%] un peu plus vite que celles des vins rouges [5,4%]. C’est la première fois depuis plusieurs années.