Arrivage Cellier du 14 septembre

La SAQ met sur le marché le 14 septembre une cinquantaine de nouveaux vins français. Ce sont des produits que la société d’État importe pour la première fois.

Ces nouveautés ont été achetées en très petites quantités. Seulement 100 caisses pour plusieurs d’entre eux, ce qui fait qu’il n’y en aura qu’une ou deux caisses par succursales. Alors, les meilleurs vont partir très vite.

Cinq vins se détachent vraiment du lot et représentent de très bons achats : Fonbel, Taillan, Champy, Marjac et Girardin. Je les décris plus bas.

Il y aura huit de ces arrivages cette année. Le suivant sera le 24 septembre et comptera un peu moins de 50 vins de France.

Puis, en octobre, il y aura deux autres arrivages, mais cette fois de vins italiens.

Lors d’une présentation de ces vins à la presse spécialisée, le directeur de la division vins de France à la SAQ, Benoit Beaudet, nous a dit que son groupe avait des efforts constants pour dénicher des vins à bon prix « des produits de qualité irréprochable au prix raisonnable. »

Après dégustation de 31 de ces vins, je dois dire que c’est assez réussi. En effet, on sent qu’on a fait des efforts réels pour obtenir des vins de bonne qualité à bon prix.

Voici donc quelques notes de dégustation d’un certain nombre de ces vins de l’arrivage de Cellier du 14 septembre qui ne seront disponibles seulement dans les succursales Sélections.

Je rappelle la signification des notes. Ces étoiles ne sont qu’une représentation graphique, permettant un rapide repérage.  Elles représentent des mots.

  • Une étoile signifie un vin correct 
  • Deux un bon vin
  • Trois étoiles un très bon vin

Depuis quelque temps et compte tenu de l’état actuel des prix, ce système permet un repérage rapide des vins qui représentent un bon rapport qualité-prix.

Ainsi, un vin de 3 étoiles qui se vend moins de 30 $ est un bon rapport qualité-prix. C’est la même chose pour 2 ½  étoiles (25 $) 2 étoiles (20 $)… enfin, un vin qui obtient 1 ½ étoile et qui se vend moins de 15 $ est aussi un achat intéressant.

En rouge

Château de Fonbel Saint-Émilion grand cru 2001, 27 $
Voici un très beau saint-émilion qui s’ouvre sur des arômes végétaux. C’est suivi d’une attaque souple et plaisante. Le vin est bien équilibré, le boisé est discret.  C’est un vin d’une belle longueur, tout en finesse et facile à boire. Surprenant pour le prix. 10517679 ***1/2

Château du Taillan cuvée des Dames 2001, Haut-Médoc
26,70 $,
Un cru bourgeois du Haut-Médoc d’un rouge foncé et presque opaque. Il a un nez très intéressant qui rappelle le goudron. La bouche est ronde. Il y a là de la belle matière. C’est vif. Ça se prend bien. Un bordeaux très bien réussi. 10522574 ***

Pinot Noir Signature 2004, Bourgogne, Maison Champy, 20,95 $
Un beau nez éthéré courant en Bourgogne. Délicat en bouche sur un joli fruité. Léger, plaisant et bien agréable.  10516625 ***

Domaine de la Fond-Moiroux vieilles vignes 2005, Beaujolais
16,95 $,
On ne peut pas se tromper, en mettant le nez au-dessus du verre, on devine tout de suite le beaujolais. C’est un vin expansif, aux petites notes terreuses sur un fruité bien invitant. C’est agréable. Il y a une belle chaleur en finale.
10523930 **

La Coudraye 2004, Bourgueil, Domaine Yannick Amirault 20,50 $
Lui aussi à un nez de terre sur des notes très typiques du cabernet franc. Beaucoup de corps, de la matière, de la chaleur et une certaine longueur. Un vin de Loire bien plaisant. 10522401 **

Primo Palatum Classica 2003, Madiran, 19,95 $,
Un madiran opaque au nez de bois, d’épices et de fruits noirs. Il a de gros tanins qui collent aux dents comme plusieurs de ses frères du Madiran. C’est bien riche. 10518647  **

Château Pey La Tour 2005, Bordeaux, 15,80 $,
Un bordeaux rustique et un peu vert en finale, mais qui a quand même une certaine tenue et qui accompagnera bien une pièce de viande costaude.
10524529 **

Château de Cor Bugeaud 2003,  15,50 $
Un premières-côtes- de-blaye aux tanins bien denses, mais pas rugueux. Il y a de la matière dans ce vin. Bien. 10523340 **

Domaine des Blagueurs 2004, 17,70 $
Oui, c’est un vrai blagueur ce M. Randall Grahm de Californie. Il a entendu dire que les Français voulaient produire du vin de style Nouveau-Monde, alors il est allé leur montrer comment faire en produisant ce vin dans le Languedoc. Il en est résulté un vin de Pays d’Oc au nez discret et à la belle bouche très fruité et très syrah. Riche. 10520843 **

Cuvée Thierry Germain 2004, Saumur-Champigny, Domaine des Roches neuves, 18,35 $
Un vin de la Loire au nez très discret et aux beaux tanins pas trop rustiques. À ne pas confondre avec son grand frère le Terres chaude (article.asp?IDNews=1690 ). 10514312  *1/2

Domaine François Lamarche 2004, Hautes côtes de nuits, 23,30 $
D’un rouge très pâle avec un nez végétal un peu étrange. On dirait percevoir une saveur de pomme de terre crue en finale!  Peut-être une mauvaise bouteille. 10516351

En blanc maintenant

Domaine Côte Marjac cuvée spéciale premier cru Vaulorent 2004, Chablis, 24,80 $
Un chablis doré brillant aux arômes exubérants et très plaisants de laine et de vieilles barriques. Le bouche suit bien, tout en richesse et en rondeur. Peu minéral, mais d’un fruité riche. Impressionnant, surtout au niveau des arômes. Seulement 200 caisses. 10525046

Vincent Girardin Émotion de terroirs 2004, Bourgogne, 22,65 $
Un vin blanc brillant aux notes de fruits. On retrouve aussi beaucoup de fruits en bouche. Une finale grasse [beurre]. Un beau bourgogne rond et agréable. 10523219

Riesling réserve 2004, Alsace, Fernand Engel et fils, 15,95 $
Un riesling brillant et très pâle aux arômes de pêches très mûres. À l’aération, on distingue mieux les notes minérales qu’on aime retrouver dans les rieslings d’Alsace. Vivace en attaque et un petit sucré en milieu de bouche, c’est un vin qui a une certaine personnalité. Du caractère.
10518591

Château Magneau 2004, Graves, 17,95 $
Un graves blanc au nez parfumé, frais et invitant de sauvignon [herbes]. Une finale tout en fraîcheur. On le dirait un peu sucré. 10518031

Domaine Goisot 2004, Saint-Bris, 19,85 $
Un drôle de vin. Il a des arômes de pain sec. Vert en bouche, quand même d’une belle verdeur. Puis, une finale complètement différente : très longue sur des saveurs de beurre! Original. 10520819

La Raie 2004, Reuilly, Claude Lafond, 17,90 $
La couleur très brillante est très invitante, le nez un peu moins. La bouche est fruitée. 10523884

Dans deux semaines, je publierai mes notes pour l’arrivage du 28 septembre.

N. B. Pour empêcher toute apparence de conflit d’intérêts, je me dois de répéter ici que je collabore à la revue Cellier. On me commande des articles qui y sont publiés. Toutefois, je n’ai rien à voir avec la promotion des vins qui y sont proposés. Je les décris donc librement et en toute indépendance.

Lorsque vous aurez goûté certains de ces vins ou d’autres de ce même arrivage, faites-moi part de vos remarques.