French Rabbit LCBO

De l’audace ou de la témérité?
En tout cas, on ne peut pas reprocher au producteur d’être conservateur. Ce genre de contenants pour le vin présents depuis quelque temps en Europe et en Ontario, fait son entrée au Québec.

La firme Boisset dit qu’il est plus pratique et facilement transportable lors de nos randonnées à vélo ou à ski.

Toutefois, nous avons trouvé qu’il était difficile à verser. En effet, lorsque le contenant est plein, ça tombe rapidement dans votre verre comme votre jus d’orange le matin. C’est peut-être voulu!

Le distributeur affirme qu’« avec sa capsule à vis, cet emballage compressible et très léger, permet à l’air de s’évacuer avec une simple pression du carton pour ensuite être refermé aisément pour assurer une conservation de quelques jours. »

Bien! Pourtant, la plupart des vins jeunes se conservent aisément quelques jours en bouteille après l’ouverture, et souvent cette aération leur est bénéfique.

C’est bien beau pour le contenant. C’est innovateur et ça peut être pratique, mais qu’en est-il du contenu? N’est-ce pas cela le plus important?

Le blanc m’a paru plus intéressant que le rouge.
Ce chardonnay de la région de Limoux dégage un petit parfum plaisant. Il est simple. Il a un fruité assez riche. La finale est un peu piquante et laisse une bouche asséchée.

Le rouge, un cabernet sauvignon du Minervois, a un nez fermentaire et végétal. Il fait penser à un vin maison, ce qui n’est pas très agréable. Il laisse une sensation pâteuse et asséchante en bouche. Correct, mais trop cher.

Le prix
À 14,95 $ le litre au Québec, et 13,05 en Ontario, ça revient respectivement à 11,20 $ et 9,79 $ le 750 millilitres.

Pour vos expéditions, conservez le contenant et mettez-y un petit Fuzion à 8,10 $.

En Ontario, on vent de ces vins de cépage dans des contenants de 250 ml qui ressemblent à de petites canettes de jus de tomate.

Ça se vend en paquet de trois sous le nom «Le petit sommelier».

Pour les enfants, je suppose!

Je n’y ai pas goûté.

Le contenant du French Rabbit a remporté un Sial d’or dans la catégorie produits innovants au salon de l’alimentation Sial-Paris.

M. Michel Phaneuf s’est fait tendre un guet-apens en devant parler des vins French Rabbit à l’émission de Christiane Charrette d’hier.
[À 10 min 14 du début de l'audio]