Le bouchon n’est pas le seul responsable de «l’odeur de bouchon»

Une odeur de bouchon dans un vin obturé avec un bouchon de plastique ou avec une capsule à vis! Oui c’est possible.

En fait, c’est une odeur qui ressemble à ce qu’on appelle le goût de bouchon. C’est une forte odeur de moisi. Dans ce cas-ci, ce n’est pas dû au TCA, mais au TBA. [Brome au lieu de Chlore]

Les molécules responsables de cette odeur sont très semblables et ont longtemps été confondues.

La molécule qui provient souvent du bois traité avec des produits ignifuges ou fongicides se répand dans le chai par les surfaces poreuses, les bois, les boyaux de plastique ou de caoutchouc, les systèmes de ventilation. Elle est très difficile à éliminer. Pour s’en débarrasser, il faut quelquefois tout enlever et tout jeter. Ce qui est très onéreux.

Elle a causé de gros mots de tête à certains producteurs français et californiens.

Depuis quelque temps, des producteurs chiliens font face à la même bactérie. Des journalistes du magazine étatsunien Wine Spectator, étonnés de trouver des goûts désagréables dans un grand nombre de bouteilles de vins chiliens, ont fait faire des tests en laboratoire. On y a trouvé une grande quantité de bactéries de type TBA.

Le propriétaire de Viña Errázuriz a admis aux journalistes que son entreprise luttait contre ce problème et tentait de le corriger.

Eduardo Chadwick dit que c’est très difficile de localiser la source. La bactérie peut être logée dans un simple boyau et contaminer une partie de la production.

D’autres producteurs du pays font face à la même situation. L’œnologue Aurelio Montes a dit au Wine Spectator qu’il reçoit depuis quelque temps de nombreux appels à l’aide de producteurs chiliens et argentins pris avec cette bactérie.

M. Montes affirme que des viticulteurs ne détectent pas toujours le défaut de leurs vins parce qu’ils se sont habitués à cette odeur depuis un bon bout de temps!

Il ajoute qu’il peut être très onéreux de se débarrasser de cette bactérie, mais que le vigneron n’a pas le choix, sinon sa réputation va en souffrir.

Si vous tombez par malchance sur une de ces bouteilles au goût de moisi, n’hésitez à la retourner à votre fournisseur. Il vous la remboursera.
__
TCA: 2,4,6 Trichloroanisole
TBA: 2,4,6 Tribromoanisole

- Les goûts de bouchon, Institut Technique de la Vigne et du Vin, Station Régionale Midi-Pyrénées;
- Chile's Viña Errázuriz Confronts Contaminated Cellar , sur le site Internet du Wine Spectator, ou dans la revue papier d’avril;
- Les additifs, bienfait ou malédiction, Leo Goeyens, Institut Scientifique pour la santé publique, Bruxelles.