Mas de Daumas Gassac 2003

Un vin rouge foncé brillant aux arômes retenus de fruit sur une petite note végétale. Le vin est costaud. Les tanins sont encore fermes et donnent une belle impression rugueuse. Le fruité est gras. Il y a là beaucoup de matière. C'est riche, d'une certaine austérité et encore très jeune.

Le producteur suggère de boire ce vin dans les trois ans après sa production ou après cinq ans. Nous l'avons bu dans la quatrième année. Il serait donc dans sa période ingrate. En effet, on dit que certains vins se referment pendant une certaine période lors de leur vieillissement en bouteille.

C'est un classique du Languedoc à mettre en cave pour quelques années et à boire d'ici 2013. 

Aimé Guilbert dit que ce 2003 est «un vin de feu et d'opulence.» Une vendange 10 jours en avance, une production de 20 % inférieur à la moyenne.
M. Guilbert est le pionnier de la renaissance qualitative des vins du Languedoc.

Un domaine de 35 hectares. Cépage: 80 % cabernet sauvignon importé du Médoc en 1910, non cloné, sélection massale. Autres cépages: merlot, cabernet franc, syrah, malbec, tannat et pinot noir. Élevage en barriques, mais pas de bois neuf.

Il fait aussi un blanc et un rosé. Production totale du domaine: 200 000 bouteilles. Appellation: Vin de pays de l'Hérault.
Alc. 12,8°, pH 3,50.

Accords avec les mets très costauds si vous le buvez jeune. Il serait préférable de carafer ce vin trois heures avant de le servir.

D'autres vins de ce domaine...

Reportage de TF1 sur la vendange 2006 au Mas de Daumas Gassac (1 min 40).

3.5 étoiles
Prix: 
39,50 $
Année: 
2003