Hoya de Cadenas Bobal rosé 2008

Il est peut-être temps d'ouvrir du rosé, maintenant que le beau temps revient et que la crise du rosé est terminée en Europe.

Au Québec, nous ne sommes pas tellement choyés par la sélection de rosés disponibles. C'est surtout le bas de gamme que la SAQ achète.

Les meilleurs rosés proviennent généralement de Provence, de Tavel, de Loire et de Bandol. Malheureusement, sur les 112 rosés (non pétillants) disponibles à la SAQ, il n'y a que 3 rosés de Tavel, 5 de Provence, 2 de Loire et aucun de Bandol.

Comme le faisait remarquer notre collègue Bill Zacharfiw, dans la Gazette, «There are a few examples of these better rosés for you to try this summer, but unfortunately the SAQ dropped the ball a bit.» Il y a peu d'exemples de ces meilleurs rosés à essayer cet été. 

Ce sont probablement des vins plus difficiles à vendre, plus chers et moins faciles à apprécier. Nous en sommes ici encore au début de notre apprentissage du rosé, du rosé de qualité. On n'a peut-être pas un été assez long pour pouvoir raffiner notre goût de ce vin de chaleur.

Il faut dire aussi que les bons rosés sont facilement écoulés dans leur région d'origine.

Parmi les 112 en tablettes, il y a quand même de belles découvertes à bon prix. C'est ce qu'on recherche ici dans le rosé.

Ce Hoya de Cadenas est particulièrement bien réussi dans le genre. Il est très foncé, presque rouge. Il a de beaux arômes assez exubérants de fruits écrasés. Une belle présence. Goûteux. Sec. Une finale assez chaude (alcool) sur le fruit.
Cépage bobal. Appellation Utiel-Requena.

2 étoiles
Prix: 
12,55 $
Année: 
2008