Des rabais! Vraiment?

La SAQ annonce dans sa dernière circulaire des rabais sur plusieurs produits, des rabais de 1 à 2,50 $.
Mais est-ce que ce sont vraiment des rabais?

Lorsque j'étais aux études au secondaire, j'ai travaillé dans un 5-10-15 du nom de Peoples. Une de mes tâches consistait à étiqueter les produits. Le premier jour, je reçois une cargaison de pantalons. Le gérant descend à l'entrepôt et tire un pantalon d'une boîte et m'ordonne d'indiquer un prix plus élevé que celui suggéré sur les documents. Il me dit aussi d'inscrire ce produit pour la vente d'automne.

On haussait donc le prix d'un produit pour le réduire au prix régulier plus tard et prétendre ainsi consentir un rabais aux consommateurs.

À ma connaissance, c'est un peu de qui se fait lors des ventes de la SAQ.

En fait, si je ne me trompe pas, ce n'est pas la SAQ qui offre le rabais, mais plutôt le producteur. On demande aux producteurs de prévoir ce genre de rabais de 1 ou 2 dollars sur quelques-uns de leurs vins. Les fabricants doivent donc hausser leurs prix pour pouvoir les réduire ultérieurement.

Ça se ferait couramment dans le commerce de détail.

Parmi ces vins en rabais dans la dernière circulaire, on retrouve les Yellow Tail, Kim Crawford, Segura Viudas, Mouton rosé, JP Chenet, Bolla, Perequita, Arrogant Frog, Sieur D'Arques (le vendeur de faux pinot noir) et Lulu B.

Quoi qu'il en soit, dans ce lot, nous pouvons tout de même trouver des vins intéressants et encore plus abordables après le rabais comme ce Chablis Champs Royaux 2008 de William Fèvre 2008, réduit de 2 $ à 18,90 $