Les vins d'Alphonse Mellot

Alphonse MellotLes vins d'Alphonse — les vins des Alphonses devrait-on dire — sont au Québec depuis 60 ans. La Cuvée Edmond, le grand vin du domaine de la Moussière, est ici depuis 1982.

Oui, les Alponses! Ils sont rendus au 19e de la lignée. Le 18e Aphonse est venu au Québec présenter ses vins de Sancerre dans le cadre de l'événement Montréal Passion vin.

Il a fait gouter cinq de ses sept vins à un parterre de grands amateurs de vin.

Le premier La Moussière blanc 2009 est très floral, minéral, à la bouche vive. On dirait de l'eau de roche, de calcaire. L'alcool est bien marqué. Alphonse Mellot qui que «2009 est un millésime très dur. La maturité alcooleuse est trop importante pour moi. Ça donne un vin trop puissant.» Personnellement, j'ai bien aimé. C'est un vin tranchant et très sérieux qui a bien accompagné le picodon en croûte de girolles et la longe d'albacore au jambon préparée par le chef Charles-Emmanuel Pariseau du restaurant Le Local. La Moussière c'est 34 hectares de sauvignon blanc fermenté à 50 % en barriques neuves. Une production de 240 000 bouteilles.
   SAQ 33480  26,70 $ 

La Cuvée Edmond 2008 est d'un registre bien différent. C'est minéral aussi, mais sur une texture plus grasse, plus riche, plus ferme et surtout plus persistante. Ce vin est encore bien jeune et tout d'une pièce. À revoir dans quelques années. 

La Cuvée Edmond 2002 est absolument superbe avec ses très beaux arômes et sa bouche plus bourguignonne sur une finale bien persistante. Alphonse Mellot espère que son 2008 deviendra comme ce magnifique 2002. Six hectares de sauvignon blanc. La fermentation se fait pour 60 % en fûts neufs. 26 000 bouteilles.     

Deux vins rouges maintenant. Ils seraient l'oeuvre d'Alphonse fils, le 19e de la lignée. En Grands Champs 2006 est aromatique sur une belle bouche boisée, assez tannique et bien consistante. Il serait fait pour la garde.

Génération XIX rouge 2006 est gras, vif, bien long sur une finale qui me semble encore plus boisée. Ces deux pinots noirs sont bien jeunes. 

Les blancs sont de grande classe, les rouges encore trop portés sur le bois à mon goût (Fûts neufs 14 mois). Ces vins ne sont pas tous disponibles actuellement au Québec. Ils pourraient l'être plus tard. (D'autres vins de cette maison)

En biodynamie, Alphonse Mellot nous dit que «pour faire du vin, il faut comprendre le sol. Il faut expliquer la nature du sol.» Les deux Mellot exportent 60 % de leur production. Le père aimerait bien que «Sancerre ait le courage de faire des crus, comme en Bourgogne, notre référence.» (www.mellot.com)

Ces vins comme je l'ai écrit ont été bus lors de l'évènement Montréal Passion Vin organisé par la SAQ et par la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Trois cents amateurs de vins ont versé un total de 1,2 million de dollars. Somme qui permettra de compléter la construction du Centre d’excellence en thérapie cellulaire qui devrait ouvrir ses portes à l'automne 2011.

Montréal Passion Vin reviendra avec sa dixième édition l'automne prochain.