Une dégustation de vins réputés d'Afrique du Sud

Où on parlera de vins réputés d'Afrique du Sud, de goûts exotiques et de l'affaire du burnt rubber team.

Il y a actuellement plus de 140 vins d'Afrique du Sud sur les tablettes de la SAQ. Les prix vont de 9 $ à 73 $. Il y en a 206 à la LCBO (Ontario) de 8 $ à 110 $.

On connait peu les vins d'Afrique du Sud. Ils ont disparu longtemps de nos tablettes lors de l'Apartheid. Ils reviennent, en force. Les producteurs de ce pays font des efforts pour être plus présents sur les tablettes de nos magasins au Canada.

Une belle introduction aux vins d'Afrique du Sud

J'ai eu le plaisir d'assister à une dégustation-atelier menée par Mark Aubry et Anne-Marie Murphy à l'Académie du vin de l'Outaouais.

«Comment nous initier aux vins d'Afrique du Sud?» C'est la question que se sont posée Anne-Marie et Mark en préparant l'atelier. «En vous présentant les meilleurs vins rouges de ce pays!» C'est l'option qu'ils ont choisie au lieu de faire toute la gamme en blanc, rosé et rouge. Un choix judicieux. Mieux faire connaître la production d'une région en présentant les vins les plus réputés. Ça tombait bien pour moi qui avait pris la résolution de découvrir de bons vins de ce pays en 2011.

À titre de comparaison, les deux animateurs ont placé trois intrus des mêmes cépages dans la dégustation.
Dégustation qui s'est faite à l'aveugle. Les vins ont été présentés en quatre groupes (2,4,4,4 vins). Après le premier groupe de deux vins, nous savions qu'il s'agissait de vins sud-africains et qu'il y aurait un intrus par groupe.

Donc, une sélection de 8 vins rouges sud-africains et de trois intrus. Voici les vins présentés dans l'ordre de dégustation.

Pinotage Allée Bleue 2007
Disponible à la SAQ 11214573   55 $
Une bouche d'une belle texture costaude, mais des saveurs de bois vernis, de vernis à ongles et une amertume trop forte en finale et même acre. Cette saveur de vernis à ongles serait typique du pinotage! (www.winepros.org) (www.virginwines.co.uk

Hamilton Russell Pinot noir 2007
Disponible SAQ   11155737   45 $
De petits arômes de fruits acidulés. Une belle attaque, des saveurs de crème, de noix et de biscuit (bois). Une certaine finesse et assez long.  Très bien. 
    
Shiraz The Stork Hartenberg Stellenbosch 2005
Disponible à la SAQ  11056966  73 $
Des arômes différents, difficiles à définir. Même chose en bouche, sinon une belle saveur de chocolat. Un participant à la dégustation a dit «céleri et jus de tomate». Un vin assez ferme. 

Cote Rôtie Rostaing 2007  72,50 $
Un vin très aromatique, du petit fruit, de la fumée et de la menthe.
En bouche, un beau fruité fin et épicé. Une syrah légère, de type petit bonbon.
Une texture très fine.     Un intrus.
Disponible en ligne et dans 25 succursales.  11067016

Columella Sadie Family 2007
Des arômes de crème sur une note de caoutchouc
Rond, bien fruité, sur une acidité faible. Un fruité persistant, mais la saveur de caoutchouc revient en arrière goût. Syrah et mourvèdre.  166785 LCBO  95 $

Brioso 2006 Dominio del Plata  Argentine 40 $
Des arômes fins de petits fruits. Bien texturé assez riche. Peu acide, ce qui donne un fruité un peu pâteux, une texture non tendue. Un vin assez bien tout de même. Le deuxième intrus.
Disponible à la SAQ    11307542   

De Trafford Elevation 393  2004  75 $
Opaque avec des saveurs de petits fruits. Costaud. Épicé. Cerise noire, cassonade chaude. Peu acide, assez long.  

De Toren Fusion V Stellenbosch 2006   39 $
Très parfumé, des arômes de crème, de violette, de menthe et de basilic. Exotique. La même chose en bouche. Une belle texture. Souple. Bien fait. Longueur moyenne.   
 Disponible à la SAQ  10704888  

Cabernet-Sauvignon Rustenberg Peter Barlow Stellenbosch 2004  61 $
Aromatique, litchi, melon d'eau. Étrange, des arômes qu'on retrouve habituellement dans les vins blancs!
Costaud, fruité légèrement sucré. Rond, ample, assez riche. Une belle note de cucurma et une certaine astringence. Du caractère.    10670260  Disponible à la SAQ.
    
Vergelegen Stellenbosch 2004   60 $
Un beau bouquet difficile à définir, mais plaisant. On dirait du sable ou de la roche chaude.
Même chose en bouche. Une très belle texture. Un beau boisé (chêne neuf deux ans). C'est le vin qui m'a le plus plu. J'aurais pensé un intrus. Très différent des autres. Peut-être pas typique des vins sud-africains. Mais on dit que la typicité c'est un gros défaut.  Très bon.
Disponible à la SAQ  11379845

Don Melchor 1995  Chili 90 $
Très aromatique avec ses saveurs de menthe, d'eucalyptus, de chocolat et de pamplemousse!
Une saveur persistante de caoutchouc brûlé très désagréable en bouche.
Un vin peut-être contaminé par une souche de brettanomyces. À retourner cet intrus.
Disponible à la SAQ. 10755941 Si cette bouteille est brettanomycée, elles le sont toutes. Ne conservez pas ça en cave, ça va se détériorer encore plus. Retournez-les.

Le dessert

Vin de Constance Constantia 2004    500 ml  62 $
En prime à la fin de la dégustation, ce magnifique vin de Constance. Un pur délice. Un vin sucré délicat et superbe. Des flaveurs de zeste, de marmelade. Un sucré parfaitement équilibré par une acidité rafraîchissante. Du grand vin. La bouteille ouverte, rebouchée peut se conserver un bon deux semaines au réfrigérateur.  10999655    

Quelques observations générales sur ces vins rouges d'Afrique du Sud

Des saveurs: des saveurs déroutantes, un peu étranges et acerbes. Du caoutchouc brûlé, tomates séchées... Quelques participants à la dégustation on dit que «nous nous trouvons en dehors de notre zone de confort habituelle». Donc, en terrain inconnu. Des odeurs, arômes et saveurs bien loin de ce qu'on retrouve dans les vins d'Europe ou d'Amérique.
Acidité: bien faible, ce qui donne des vins un peu pâteux. Toutefois, si vous aimez les vins peu acides, vous pourriez être satisfaits.
Sucre: vu que le taux d'acidité est faible, normal dans ce pays chaud, les vins pourront paraître un peu sucrés.
Les prix: élevés!

En résumé, une dégustation très intéressante, des vins intéressants, mais pas excellents, sauf le vin de Constance. Des prix bien trop élevés pour le plaisir procuré.

Ce fut une belle incursion dans le monde du vin sud-africain. Une viticulture encore jeune, des produits très perfectibles. Des saveurs un peu étranges, pas franches, pas très nettes. Ça ne peut que s'améliorer.

L'affaire du caoutchouc

Les viticulteurs de ce pays se sont fait reproché en 2007 par la critique vin du réputé The Times de Londres de produire des vins aux odeurs de caoutchouc «South Africa has yet to tame its peculiar, savage, burnt rubber and dirt odour.» (www.timesonline.co.uk)

Les Sud-Africains semblent avoir pris l'avertissement (la menace pour les exportations) au sérieux et ont lancé une enquête pour tenter de connaître la source de ces mauvais goûts. Après avoir nié la présence d'odeurs étranges dans leurs vins, ils ont créé ce qu'un commentateur du New York Times a appelé le «burnt rubber team». Après recherches et dégustations, selon Decanter, ils n'auraient rien conclu et devaient faire d'autres recherches South African 'burnt rubber' aroma investigation inconclusive; selon d'autres ils auraient conclu que l'odeur provenait de mauvaises techniques de vinification. Toutefois, plusieurs producteurs de vins d'Afrique du Sud se disent non convaincus de cela. Un producteur a même comparé l'opération au procès de Nuremberg! (A Whiff of Controversy and South African Wines, New York Times, 29 juin 2009)

Mme Linda Murphy de Decanter laisse entendre que ce serait l'oeuvre des Brettanomyces (The misunderstood world of Brettanomyces). On a parlé beaucoup de ce sujet dans la presse britannique en 2007, 2008 et 2009, puis plus rien! Est-ce que le problème est réglé?

La recherche se poursuivrait afin de trouver le coupable (Reportback on findings thus far of the Burnt Rubber project group at Stellenbosch University. Nov 2010)

En terminant, voici une citation tirée du site www.winelexicon.org

«Caoutchouc: Impression olfactive et gustative désagréable avec des associations de caoutchouc brûlé. Se rencontre plus souvent dans les vins en provenance des pays chauds que dans ceux qui viennent de pays plus frais. Le cépage typiquement sud-africain, Pinotage, a comme caractéristique une nuance de caoutchouc plus ou moins forte. On ne la considère donc pas comme une faute de ce vin, mais bien des connaisseurs ne sont pas charmés par ces vins.»