Pétale de Rose 2010

Les consommateurs français préfèrent les rosés pâles, nous dit une étude de Vinitrac; le rosé pâle intermédiaire dit «saumon».

«L’enquête montre aussi que lorsqu’ils boivent un vin rosé plutôt foncé, les consommateurs s’attendent à un vin fruité et peu amer. Le rosé très clair laisse attendre moins de fruité, plus d’amertume et moins de plaisir. C’est en buvant un rosé pâle, ou pâle intermédiaire qu’ils s’attendent à avoir le plus de plaisir.» (La Vigne)

Ce Pétale de Rose arbore justement cette couleur saumonée.
Il dégage de jolis arômes de fleurs. C'est net et invitant.
Ce n'est pas un rosé fluet, dès la mise en bouche, on est surpris par le gras enveloppant de ce vin. Le fruité est riche. La texture est ronde. Ce n'est pas alcooleux comme beaucoup de rosés. La finale est longue, agréable et laisse une belle bouche. Un vin digeste et succulent.
Encore meilleur que les millésimes précédents.

«Après des années de sècheresse, depuis 2008 nous connaissons des pluies supérieures à la normale régionale: autour de 1000 mm par an! Avec des automnes et des hivers très arrosés!» écrit Mme Sumeire sur son blogue.

Servir pas trop froid à 13-14 °C comme un jeune rouge et non pas comme un blanc frappé. À l'apéritif, avec les poissons, les volailles, les sauces relevées, les pâtes, les salades, les plats asiatiques...

Ce n'est pas un rosé industriel. L'équipe de Régine Sumeire n'utilise pas de désherbants chimiques, mais des labours; pas d'engrais chimiques, mais des fumures animales. De plus, les raisins sont cueillis à la main et triés, puis mis dans le pressoir sans foulage, «Seule une légère pressée est effectuée pour obtenir le maximum de délicatesse et de parfum».

Un assemblage de 40% cinsault, 35% grenache, 11% syrah, 5% mourvèdre, 3% cabernet sauvignon, 3% ugni, 2% sémillon et 1% rolle.
Alc. 13,5 %

Disponible dans la section des produits réguliers de 401 succursales, donc presque tous les magasins de la SAQ.

3 étoiles
Prix: 
19,35 $
Année: 
2010