Des vins du Jura au Québec

J'ai eu l'occasion d'assister au salon des vins des producteurs du Jura le mois dernier à Québec.

En marge du salon, il y avait un petit séminaire donné par Frédéric Gauthier, sommelier à Québec. Il nous a présenté cinq vins de cinq cépages typiques du Jura: poulsard, trousseau, pinot noir, chardonnay et savagnin.

Les vins du Jura sont originaux et se démarquent totalement de la mode merlottée du jour.

Ce sont des vins pour la table et non pour impressionner dès la première gorgée.

En fait, la première gorgée d'un vin du Jura est souvent surprenante et même peut désarçonner. Même l'apparence distingue ces vins. Les rouges sont très pâles, on dirait quelques fois des rosés. On est très loin des vins foncés et opaques qui semblent devenir la norme commune.

Ces rouges sont souvent épicés et les blancs ont des saveurs qui rappellent les noix de Grenoble ou le fromage Comté.

Le poulsard, qu'on appelle aussi ploussard, donne un vin léger et épicé à servir frais à 12 °C avec les grillades et le charcuteries. Les Jurassiens le servent même avant les blancs plus costauds. Le trousseau donne des vins biens tanniques pour la garde et souvent aussi épicés, à servir avec les viandes en sauce. Le pinot noir peut surprendre et se rapprocher même des bons bourgognes. Il est aussi assemblé quelques fois avec les poulsard et trousseau.

En blanc, le chardonnay produit des vins de caractère aux notes prononcées de noix.  Le savagnin, utilisé aussi pour le vin jaune, donne des vins blancs bien expressifs de type oxydatif.

Le Jura c'est seulement 300 exploitations sur 2000 hectares, donc de très petits domaines. On y cultive surtout des raisins blancs : chardonnay 43 %, savagnin 22 %; et un peu de rouge: poulsard 14 %; pinot noir 13 %, trousseau 8 %. Le choix du cépage se fait en fonction du sol.

Vingt-trois vignerons du Jura sont venus à Québec et à Montréal présentés leurs vins. C'est le troisième voyage en trois ans qu'ils font chez nous. Le Jura veut accroitre ses exportations sur trois marchés cibles: le Québec, New York et l'Ontario. Ils exportent seulement 5 % de la production, ils visent le double.

Jusqu'ici leurs démarchent semblent avoir portés fruit au Québec. On a plus de vins du Jura ici, par contre ils arrivent en petite quantité et disparaissent bien vite des tablettes.

Voici cinq vins des cinq cépages du Jura, servi à la bourguignonne, nous dit le sommelier, les rouges en premier.

Arbois Pupillin, Plousard 2005, Domaine de la Borde
Pupillin c'est la capitale mondiale du poulsard, qu'on appelle ploussard. Ailleurs, on dit que ça fait plouc et on préfère dire poulsard.
Quoi qu'il en soit ce plousard est bien original avec son rouge très pâle et sa teinte orangée. Il a des saveurs de fruit à noyau, de cerise. Des saveurs d'épices et de champignon. Ça renarde.
Une finale fine.  20 $ en Importation privée. 

Trousseau Domaine Rolet Nos Vendanges Arbois 2006, 11194592, 23,35 $
Il a presque la couleur du cognac. Bien épicé en bouche, avec une note de sucre d'orge. On dirait légèrement sucré doublé d'une bonne acidité. Une longue finale. Un vin pour la garde. 

Pinot noir Benoit Badoz Arbois-Pupillin 2008, 11195721, 21,70 $
Rouge un peu plus foncé et brillant. Nez profond, fin, sur une note fumée. Une attaque costaude. Une masse de bons tanins. Beaucoup de tanins pour un pinot. Acidité rafraîchissante. Saveurs de framboise. Une belle tension en bouche. Jeune à mettre en cave.

Côtes du Jura 2005, chardonnay, Marcel Cabelier
Très ouvert. Des saveurs de noix, de caramel, de noisette, de beurre et de pâtisserie même. Très long. À servir avec les mets épicés. 

Savagnin Stéphane Tissot Arbois 2007   10783871, 26,55 $
Un vin aromatique et chaleureux aux saveurs très persistantes de fruits exotiques sur des notes de noix, de pêches et d'épices fines. Pour la garde.  

À ce salon, j'ai aussi goûté des crémants délicieux. Ils sont plus fins que ceux de Bourgogne. Pourtant la SAQ n'en n'importe pas!

Finalement, mentionnons aussi un cépage rare cultivé en Jura, le melon à queue rouge. C'est une ancienne variété du chardonnay à baies plus petites. Le Domaine de la Pinte en fait un beau vin.

Le Jura fait aussi des vins jaunes, des macvins et des vins de paille.
Nous devrions avoir d'autres arrivages de vins du Jura dans les prochains mois.
Pour plus d'information sur les vins de cette région, consulter le site www.jura-vins.com