Bourgogne La Soeur Cadette 2010

Mon oeil a été attiré par cette bouteille sans capsule pour recouvrir le liège. De plus. il y avait un gros chiffre de 92/100 apposé près de la bouteille.
Le vin fait partie de l'opération Jamessuckling.
M. Suckling, autrefois critique de vin (pour le Wine Spectator), est maintenant dégustateur à son compte.

Un 92 sur 100 ça me semble une grosse note. On voit ce chiffre à la fin des commentaires de dégustation des grands crus de Bordeaux (Beychevelle, Canon, La Dominique, Gruaud-Larose, Lagrange, Pichon-Contesse, Rauzan-Segla 2010.). Toutefois, je me doute bien que si on se fait inviter pour donner de bonnes notes, on va en donner de bonnes notes.

Mais, je suis trop curieux et je voulais voir ce que ce 92 a dans le ventre.
Je l'ai donc apporté à une dégustation.
Le vin a un beau fruité avec des saveurs de noix et d'herbes. La bouche est ronde, le fruité sec, l'arôme de noix se transforme en saveur persistante de caramel en fin de bouche. Ce n'est pas complexe, pas profond, mais ça se boit bien. Mes deux collègues qui l'on goûté à l'aveugle l'ont noté l'un seulement correct (*), l'autre très bon (***).
Je dis entre bon et très bon. (**1/2).

C'est un vin de négoce du Domaine de la Cadette à Vézelay en Bourgogne (raisins du domaine et achetés, 30 000 bouteilles). Le producteur ne mentionne pas ce vin sur son site internet. Ce producteur fait aussi un vin de domaine, bio en plus, disponible pour quelques dollars de plus. Il obtiendrait peut-être un 94 facile. Toutefois, il n'est pas dans l'opération marketing jamessuckling-saq.

Sur le site de l'agence Oenopole, on suggère de servir La Soeur Cadette à l'apéro. 
Disponible dans 77 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
18,65 $
Année: 
2010