SAQ efficience : mission impossible?

Le président du Conseil du Trésor a demandé à la SAQ d'être plus efficiente, c'est-à-dire de réduire ses frais administratifs.

La Commission de révision permanente des programmes du gouvernement du Québec (Commission Robillard) a établi que la performance financière des dirigeants de la SAQ était la plus faible de tous les monopoles d'alcool en Amérique du Nord. Les chiffres de la commission Robillard disent que le ratio des frais d'administration sur les ventes nettes sont de 21 % à la SAQ; alors que c'est 16 % en Ontario; 10 % en Colombie-Britannique et 8 % dans les monopoles de Pennsylvanie et du New Hampshire.

La direction de la SAQ nie ces chiffres, disant qu'elle a un ratio de 18,8 %.

Le ministre Coiteux a exigé que la SAQ réduise ses coûts de fonctionnement.

Que va faire la direction de la SAQ?

On peut se demander maintenant que va faire la direction du monopole et comment elle tentera de déduire ses coûts.

La SAQ a un chiffre d'affaires de 3 milliards de dollars.
Comment se décomposent ces milliards? Le rapport annuel de la société d'État n'est pas très précis à ce sujet.(1) Toutefois on peut trouver ceci:
Bénéfice brut : 1,5 milliard
Dividende : 1 milliard
Charges nettes : 551 millions

Pour réduire ses coûts, la SAQ doit soit:

  1. Réduire le prix des produits achetés
  2. Hausser les prix des produits vendus
  3. Réduire ses dépenses
  4. Ou un mélange des trois précédents

Réduire ses dépenses
Ses charges nettes sont de 551 millions de dollars, qui se divisent comme suit:

  1. rémunération du personnel : 369 millions $
  2. les frais d’occupation d’immeubles : 93,6 millions
  3. frais d'utilisation d'équipement et de fournitures : 42 millions
  4. frais de livraison et de communication : 7,5 millions
  5. autres charges : 38,8 millions $

Ses charges nettes augmentent constamment. Elles étaient de 399 millions en 2003 et de 483 millions en 2010.

La rémunération du personnel
La SAQ dit avoir 7600 employés dont 5800 dans le réseau des ventes et 800 dans la distribution. Plusieurs des employés des succursales sont des employés à temps partiel. En fait, la SAQ évalue à 5500 le nombre d'employés en équivalence temps complet annuel.

Ce qui représente 47 600 $ par employé ou 65 800 $ par employé en équivalence temps complet annuel.

Les frais de rémunération du personnel augmentent constamment. C'était 252 millions en 2003;  332 millions en 2010.

Les frais d'occupation d'immeuble
Le loyer et autres dépenses d'immeuble des 400 succursales de la SAQ est de 93 millions. C'était 57 millions en 2003 et 79 millions en 2010.

Les possibilités
Donc la direction de la SAQ a plusieurs choix pour réduire son énorme ratio de 18,8 % de frais d'administration.

Hausser les prix
Ce sera difficile. Les ventes en volume stagnent. Il y a risque qu'elles diminuent.

Payer moins cher les produits
C'est possible. Plus de vin acheté en vrac, mieux négocier ses achats...

Réduire la masse salariale
Réduire le nombre d'employés, réduire les heures de travail. Toutefois, cela ne sera pas très bon pour le climat de relation de travail qui est déjà tendu dans l'entreprise.

Réduire les dépenses de loyer
Réduire le nombre de succursales. La SAQ a 400 succursales. Est-ce trop? Peut-on transférer une partie des ventes vers les épiciers, les agences et les ventes en ligne. En réduisant le nombre et la taille des succursales, on réduirait aussi la masse salariale.

En résumé, la direction de la société d'État a de la marge de manoeuvre pour obéir au gouvernement. Toutefois, ce sera risqué. Ïl peut en résulter une baisse de la qualité des services offerts aux consommateurs qui pourraient rechigner.

_______

1. Chiffres du rapport annuel 2014 (la SAQ n'a pas publié encore son rapport annuel 2015, attendu depuis juin.)

Efficience : Rapport entre les résultats obtenus et les ressources utilisées pour les atteindre. (Dictionnaire)