La SAQ ne veut presque plus de hausses de prix

La direction de la Société des alcools du Québec a annoncé aujourd'hui à ses fournisseurs qu'elle ne voulait presque plus de hausses de prix sur les vins.

Dans une missive destinée à ses partenaires d'affaires, la SAQ écrit que «Les demandes pour des hausses de prix seront autorisées et analysées deux fois par année».

Ce qui est tout un changement, puisque jusqu'à l'an dernier, la SAQ autorisait des hausses de prix 7 fois par année. Ce qui était perçu comme étant des incitations à hausser les prix. La SAQ envoyait le message qu'elle voulait des hausses afin de faire plus d'argent. (Voir Hausses de prix secrètes à la SAQ! septembre 2013 et Des hausses sur des vins déjà payés, février 2014)

En plus de réduire le nombre de hausses permises, la SAQ impose des conditions à ses deux seules autorisations de hausse de prix de ses fournisseurs, dont une édictant que la hausse ne devait pas dépasser le taux d'inflation du pays du fournisseur. «Le pourcentage d’augmentation devra être égal ou inférieur au taux d’inflation du pays d’origine des 13 dernières périodes.&