Boire moins, mais mieux - C'est faux !

Nous buvons moins de vin et on entend souvent certaines personnes nous dire que c'est tant mieux; car selon elles, «nous buvons moins, mais mieux».

À les entendre, nous buvons moins de vin, mais ce que nous buvons serait de meilleure qualité ! On aime bien s'imaginer cela.

En fait, c'est totalement faux, oui nous buvons moins, mais pas mieux ! Loin de là !

À preuve, l'importation de vin en vrac a augmenté de 26 % au Canada entre 2019 et 2020, selon les chiffres que vient de publier l'Organisation internationale de la vigne et du vin. De plus, l'importation de vin en Bib a elle augmenté de 24 %. Pendant que l'importation de mousseux à baissé de 4 % et celle de vin en bouteille a augmenté d'un petit 1 %.

Importations
  Bouteilles  63
  Mousseux    4
  Bib              2
  Vrac           31

Ainsi, sur 100 bouteilles de vin importé, 31 sont maintenant remplies avec du vrac; 2 sont des Bib, 4 sont des bouteilles de mousseux et 63 sont du vin tranquille importé en bouteilles.

C'est du vin en vrac qui est acheté souvent à moins de 1 dollar le litre. Ce 31 % en volume ne représente que 4 % des importations de vin en valeur.

Les monopoles du Canada ne sont pas les seuls à remplir leurs bouteilles de vrac importé. Au Royaume-Uni, c'est 40 % du vin importé qui l'est en vrac; en Allemagne c'est 57 % de vrac et aux États-Unis c'est 30 %.

Sujets connexes