Hausse des prix à la SAQ

La Société des alcools du Québec a haussé ses prix encore cette semaine. Ça ne va pas l’aider à maintenir la concurrence avec la LCBO. Tout au contraire, cela va accroître la différence de prix entre les deux monopoles.

Juste un exemple, le délicieux petit vin espagnol Solaz [610188] qui était 12,10 $ au Québec est maintenant 12,35. Il est 10,05 $ en Ontario.

Il fait dire tout de même que la LCBO a haussé elle aussi son prix l’an dernier, il était 9,55 $.

La SAQ avait baissé ses prix sur plusieurs produits en février, à la suite du 'scandale de l'euro'; l’écart avec l’Ontario s’était alors amenuisé.

On observe en général une différence de prix de deux dollars entre les deux monopoles. Il y a toutefois des exceptions. Certains vins sont même moins chers au Québec, comme le Picpoul de Pinet de JeanJean, 20 cents de moins à la SAQ à 11,75 $.

Dans sa circulaire d’aujourd’hui appelée La foire aux vins français, la SAQ annonce La Vielle-Ferme Ventoux avec un rabais de 1 $ jusqu’au 1er octobre, à 12,45 $. C’est un bel effort, mais il est 11,10 $ à la LCBO.

Notons quand même que le gewurztraminer Pfaffenheim [20,95 en janvier, 20 $ depuis février], après une réduction temporaire de 1 $ au Québec [19$] devient ainsi moins cher qu’en Ontario, où il est 19,95 $.

Il faut dire que le vrai responsable est le gouvernement du Québec. Il est très vorace et demande aux gens de la SAQ de faire entrer de plus en plus d’argent dans les coffres de l’État.

La SAQ a remis cette année 657 millions de dollars au ministre des Finances Michel Audet. M. Audet veut avoir 702 millions à la fin de cette année. Pire, il voudrait que cette somme monte à un milliard de dollars d’ici quatre à cinq ans.

Une note d’espoir
Normalement, il devrait y avoir des diminutions du prix des vins dans les prochains mois. Il y a surproduction dans plusieurs régions du monde. L’Australie a un stock énorme de vin invendu. Ce qui exerce une pression à la baisse sur les prix. Tout le sud de la France, y compris Bordeaux connaît la même situation. Il se produit plus de vin dans le monde, qu’on en consomme.

Alors, à moins que les gouvernements n’agissent pour maintenir artificiellement les prix élevés, ou que nos monopoles augmentent leurs marges de profit, on devrait connaître un répit et une baisse des prix d’ici quelques mois.

Alors consommateurs, il faut donc vérifier les prix avant de magasiner sur les site de la SAQ et de la LCBO.