Château Chalon, Henri Maire 1995

Quel vin magnifique!
Somptueux, gras, d'une longueur infinie.
Les vins jaunes ne sont pas faciles à apprécier lorsqu'ils sont jeunes.
Leurs caractères oxydatifs sont parfois un peu agressifs et peuvent surprendre.
Mais après quelques années de cave, tout devient plus subtil, plus fondu et plus harmonieux.
Ici, c'est la grâce, de belles saveurs de noix, de pommes cuites, de fines épices, un peu de sésame.
Un délice avec un fromage ferme, des champignons, des plats en sauce blanche crémeuse.
Plus intéressant que le 1986.

Le vin est en bouteille de 620 ml, dite clavelin.

Le vin jaune passe au moins 6 ans et 3 mois en barrique non ouillée dans une cave pas trop profonde. Ainsi, il est au frais l'hiver, mais plus au chaud l'été. «Les changements de température, à l'inverse des autres vins, jouent un rôle favorable pour le vieillissement du vin jaune. (Domaines Henri Maire

L'évaporation lui fait perdre de 30 à 40 % de son contenu. Il se forme alors une couche de levure à la surface du liquide, le protégeant de l'oxygénation et le nourrissant. C'est un vin de longue garde.
Cépage savagnin. Alc. 14 %

La maison Henri Maire le laisse en moyenne dix ans en barrique de chêne de 225 litres.

Disponible dans près de 40 succursales. Il sera remplacé par le 1998.

Il y a seulement deux vins de l'appellation Château Chalon actuellement à la SAQ. Celui-ci et le Marcel Cabelier 1999.

Le vin jaune se prend à 14-16 °C en apéritif, avec les poissons grillés, les homards, les noix, les viandes et poissons en crème, les viandes blanches, les fromages de type comté, morbier, mont d'Or et bleu. Laissez le vin se réchauffer lentement dans le verre. Il deviendra encore plus expressif et plus goûteux. Une fois la bouteille ouverte, elle peut se conserver plusieurs jours au réfrigérateur.

  Voir aussi l'article sur les vins du Jura

4.5 étoiles
Prix: 
73,25 $
Année: 
1995