Vin nouveau 2009

Il y a seulement trois vins nouveaux cette année sur les tablettes de la SAQ.
La société d'État n'a pas fait d'appel d'offres. Elle a tout simplement acheté le vin nouveau des trois meilleurs vendeurs de l'an dernier.

Novello 2009
De la maison Botter. Un sangiovese.
De loin, le meilleur des trois. Lui au moins, il a un bon goût et laisse la bouche dans un bel état.
Il est léger, frais, coulant, fruité. Il n'a pas de défaut majeur, sauf de sentir le vin nouveau, le vin pas encore fait.
Il a une belle finale sur le fruit et l'ensemble dénote une certaine fraîcheur, une certaine jeunesse, une belle vivacité.
Dégusté à 14 °C.
La SAQ en a acheté 26 400 bouteilles.
Un bouchon de silicone. Sucre 9,9 g; acidité 3,5 g/l et pH 3,4. Alc. 11,5 %.  10479166 9,95 $

Beaujolais Nouveau 2009 Mommessin
La maison a abandonné sa bouteille en plastique. Elle a adopté le modèle ECOVA, fait de verre recyclé à 60 %. Elle est plus légère que le verre ordinaire. Elle a conservé sa capsule à vis.
Au nez, on a des notes de fruits et de terre. En bouche, il y a pas mal de fruit, l'acidité est très élevée.
Il y a un creux en milieu de bouche, puis un retour sur le fruit. Une finale chaleureuse, l'alcool est bien présent donnant un certain piquant en bouche.
Il y en a 8400 bouteilles à la SAQ.
Sucre moins de 1,2 g; acidité 3,7 g/l et pH de 3,4.
Alc. 12,5 %. 13,95 $ 

Beaujolais Nouveau 2009 Georges Duboeuf
Des arômes de fruit acidulé. On a abandonné la levure banane, ça sent maintenant la fraise.
L'attaque est costaude, ça surprend! On a une sensation tartrique en bouche. C'est dur. L'alcool est bien présent.
Une finale asséchante et brûlante. Dur. 8400 bouteilles. Sucre 1,5 g; acidité 3,6 g/l et pH 3,5. 15,90 $

Les deux beaujolais me semblent bien moins bons que dans le millésime 2008.

Il y a une grande différence de prix entre les trois. Le vin italien est arrivé par bateau le 6 novembre, les deux français par avion le 5 novembre.

Le président de l'Inter-Beaujolais, Dominique Capart dit que «la qualité et l'absence de stock consécutive à deux récoltes faibles auraient dû doper les prix. Or, comme l'an passé, la tendance est à la baisse.» (Les Échos)

Le prix de départ serait de 150 euros l'hectolitre. Une baisse de 10 % par rapport à l'an dernier.

Le Japon est le plus gros acheteur avec 8 des 15 millions de bouteilles exportées. Les Japonais n'aiment pas le vin tannique. Voyez ce que certains d'entre eux font avec le beaujolais nouveau (Image AFP).

Les Français consomment 25 millions des 40 millions de bouteilles produites. Le beaujolais nouveau représente le tiers des exportations de la région du Beaujolais. Selon certains, il est le fer de lance de l'appellation, selon d'autres, il en est la honte!

Pour boire du bon beaujolais bien fait : vins-beaujolais