Beaujolais 2009 — Cellier 16 septembre

Les crus du beaujolais 2009 ont une très belle réputation. La région a été bénie des dieux en 2009. La SAQ s'attend donc à ce que la demande soit très forte, elle en a commandé une bonne quantité. En voici cinq qui font partie de l'arrivage de Cellier du 16 septembre.

Pierreux, Brouilly 2009, Pierre-Marie Chermette
Domaine du Vissoux
21,75 $
Un beaujolais au fruité jeune et légèrement acidulé.
Une belle bouche gourmande.
Très long. Des saveurs persistantes sur le fruit.
Parcelle de 1,5 hectare acquise en 2007. «Vinification beaujolaise traditionnelle semi carbonique avec délestage, macération 10 à 12 jours en cuves, pas de levurage, pas de chaptalisation, minimum de SO2, pressurage pneumatique. Élevage: 6 mois en foudres de chêne anciens.»
Brouilly est le plus méridional des crus du Beaujolais.

Disponible en ligne ainsi que dans 83 succursales. 11305660 

Morgon 2009, Domaine Marcel Lapierre
26,90 $  (Les 1800 bouteilles de ce vin se sont toutes vendues la première journée.)
Un beaujolais aux arômes de crème. Ferme, d'une acidité bien vive. Des tanins enrobés. Des  saveurs de petits fruits. Un vin bien minéral.
Un style très différent des autres beaujolais. Le domaine qui fait des vins sans sulfite en a ajouté dans celui-ci afin qu'il puisse entrer dans les succursales du Québec. La SAQ n'est pas équipée pour conserver des vins nature.  Marcel Lapière explique dans cette vidéo la préparation de son vin pour le Québec.
Il était disponible dans 75 succursales.  11305344 

Probus, Juliénas 2009, Domaine Pascal Aufranc
21,45 $
Nez discret de petits fruits. Semble bien jeune. Un peu fermé. Timide. Mais on devine un bon potentiel.  11299351 

Chiroubles 2009, Domaine Dominique Piron
17,65 $
Un beaujolais aux arômes de lilas, frais, bien coulant, un beau fruité et laisse une belle bouche. 11299183 

Régnié Vallières 2009, Domaine Jean-Marc Burgaud
17,20 $
Très fruité, assez vif et riche. 11305678 

Un conseil : servez les crus du Beaujolais à 12 °C.
  Pour en connaître plus sur ces beaujolais du millésime 2009, lire l'article Du très bon beaujolais, qui l'eût cru?

  (Texte modifié le 17 septembre pour ajouter la note sur les ventes du Lapierre.)