Hausse de 25 % des ventes de champagnes au Québec

Ventes 2015 à la SAQ
Les gagnants : champagnes (+25 %), mousseux (+15 %), Sicile, Jura et Wisky.
Les perdants : bordeaux (-10 %) et porto (-12 %).

La baisse des prix des vins de champagne et l'ajout de champagnes à moins de 40 $ ont porté fruit.

Les ventes de champagnes ont connu une croissance de 25 % en valeur l'an dernier dans la section des vins de spécialité de la SAQ. Il s'en est vendu pour 16,5 millions de dollars.

Pendant ce temps, les ventes de mousseux croissaient de 15 % à 20,6 millions de dollars. La SAQ prévoit ajouter à son répertoire des Crémants du Jura, de Limoux et de Bordeaux; ainsi que des mousseux du Royaume-Uni et des États-Unis.

D'autre part, la SAQ indique que les vins de Sicile et de Sardaigne ont aussi connu une forte croissance de 45 % à 10,9 millions de dollars. Conséquemment, la SAQ se dit à la recherche de vins de la DOC Etna à moins de 30 $.

Les vins dits des régions peu connues de France ont aussi vu une belle croissance de 20 % à 5,8 millions $. D'ailleurs, les acheteurs de la SAQ recherchent des vins du Jura à ajouter au répertoire.

Les whiskys (hors Écosse) ont connu une hausse de 42 % à 11,8 millions $; pour ceux d'Écosse, ce fut +12 % à 19 millions $. Les liqueurs ont aussi augmenté de 33 % à 13 millions de dollars.

Les ventes de vins de Toscane sont stables à 33,4 millions de dollars; ainsi que celles du Sud-Ouest de la France à 5,3 millions de dollars.

Pendant que les ventes des uns montent, les ventes de produits d'autres régions baissent. Ce fut le cas en 2015, des ventes de vins de Bordeaux qui ont chuté de -10 % à 33 millions $ et celles de Porto de -12 % à 5,3 millions $. La SAQ a présenté 2076 vins de Bordeaux en 2015.

Voir aussi les chiffres de 2014 et de 2013.

Sujets connexes: