Interdiction d'importer des vins des territoires occupés étiquetés Israël

La régie des alcools de l'Ontario (LCBO) ordonne à tous ses fournisseurs de cesser d'importer et de vendre des vins provenant des territoires occupés par l'armée israélienne et étiquetés «produits d'Israël».

La LCBO a écrit mardi à ses fournisseurs que «The CFIA clarified that 'Product of Israël' would not be an acceptable country of origin declaration for wine products that have been made from grapes that are grown, fermented, processed, blended and finished in the West Bank occupied territory

(L'ACIA a précisé que 'Produit d'Israël' ne constituerait pas une déclaration acceptable du pays d'origine pour les produits viticoles fabriqués à partir de raisins cultivés, fermentés, transformés, mélangés et finis sur le territoire occupé en Cisjordanie.)

«Par conséquent, je demande que tous les fournisseurs abandonnent les importations ou les ventes de produits étiquetés 'Produit d'Israël' à partir des établissements vinicoles ci-dessus (ou d'autres situés dans les mêmes régions), jusqu'à nouvel ordre. Nous sommes en train d'obtenir des éclaircissements auprès de l'ACIA sur la manière dont ces vins devraient être étiquetés afin de se conformer à la Loi sur les aliments et drogues.»

Cette décision s'applique à tous vins provenant des territoires occupés par l'armée israélienne, soit le plateau du Golan, la Cisjordanie, la bande de Gaza et Jérusalem-Est.

La LCBO dit agir ainsi à la demande de l'Agence canadienne d'inspection des aliments qui a ordonné aux établissements de vente de produits alcooliques de tout le Canada de cesser de vendre des vins fabriqués avec des raisins provenant de ces territoires occupés illégalement par Israël depuis 2007 et étiquetés «produits d'Israël».

Le Canada, comme la plupart des pays, estime que cette occupation militaire des hauteurs du Golan en Syrie et de la Cisjordanie en Palestine est illégale.

L'information sur l'étiquette disant que ces vins sont des produits d'Israël serait donc fausse puisque ces vins sont faits de raisins provenant de Palestine et de Syrie.

La LCBO a une soixantaine de vins d'Israël à son répertoire. Toutefois, un seul proviendrait officiellement des territoires occupés selon le porte-parole de la LCBO. Cependant, d'autres vins produits en Israël pourraient en fait l'être avec des raisins provenant des territoires occupés. La LCBO doit d'ailleurs publier un communiqué à cet effet en après-midi.

La directive de l'Agence canadienne des aliments a été envoyée à tous les monopoles de vin au Canada. Cette directive n'a pas encore été rendue publique officiellement.

Nous ne savons pas encore quelles sont les actions que la Société des alcools du Québec prendra à ce sujet. La SAQ a 18 vins d'Israël à son répertoire dont au moins 4 de la firme Golan Heights.

Un organisme de défense des intérêts juifs au Canada, B'nai Brith Canada, a émis un communiqué hier disant souhaiter que l'Agence canadienne annule son ordonnance. «Nous espérons que cette troublante décision soit corrigée dans un court délai», dit Michael Mostyn, le patron de B'nai Brith.

La directive canadienne va dans le sens des mêmes directives émises en Europe. En effet, en novembre 2015, les 28 États de la Commission européenne ont exigé que les produits fabriqués dans les territoires occupés par l'armée israélienne soient étiquetés originaires des territoires occupés et non plus comme étant des produits d'Israël.

Les États-Unis appliquent déjà cette politique. «They must be wholly the product of Israel or be manufactured in Israel» (US Custom)

_____

Copie de la lettre de la LCBO à ses fournisseurs.
Le Canada interdit les étiquettes “Produit d’Israël” pour les vins de Cisjordanie. Times of Israel, 13 juillet 2017