SAQ: hausses de prix et cachoteries

La SAQ annonce une hausse de prix pour dimanche.

À ma connaissance, ce sera la plus forte hausse de prix des dernières années à la SAQ: autant en dollars qu'en nombre de produits touchés.

Dans un communiqué publié ce matin, la société d'État dit qu'elle haussera les prix de 1828 produits.

Toutefois, ce serait beaucoup que cela. Le Journal de Québec révèle que ce seront en fait 3400 produits qui seront haussés. Le journaliste Jean-Michel Genois Gagnon a découvert qu'en plus de ces 1828 produits réguliers, la SAQ haussera les prix de 1572 autres produits de spécialité en approvisionnement par lot, les produits Celliers.

La SAQ écrit dans son communiqué que «Les demandes d’augmentation proviennent principalement des producteurs.»

Alors, quelle est la part qui reviendra au producteur? Combien recevra-t-il, suite à cette hausse ? La SAQ nous dit que si le producteur est payé en euro ou en dollar américain (c'est près de 20 % des vins courants qui sont payés en euros et 5 % en dollar amérivain, selon la SAQ), il recevra le même montant; pour les vins non transigés en devises étrangères c'est la SAQ qui encaisse la hausse pour ce qui est déjà ici et le producteur aura une augmentation lors de la prochaine commande.

Ce sont des vins et spiritueux qui sont déjà sur les rayons des magasins et dans les entrepôts. Des produits qui ont déjà été payés. 

C'est une hausse de prix étonnante en pleine pandémie alors qu'il y a un surplus de vin dans le monde et que les prix des vins devraient baisser et non augmenter ! (Voir Hausse injustifiée des prix à la SAQ.)

Concernant les 1572 vins de spécialité en approvisionnement par lot, la SAQ nous dit que «ce sont les produits de moyen et de haut de gamme qui sont négociés à chacun des lots achetés, souvent offerts en quantités limitées par les producteurs. Donc, habituellement négociés selon la qualité du millésime et de la demande sur les marchés internationaux. Bien qu’ils ne représentent que 8% de nos ventes, on parle ici de plus de 8000 références qui sont offertes à des moments différents dans l’année. Chacun des lots se vendant en moyenne sur une période de 2 mois, l’offre se renouvelle constamment créant ainsi une fluctuation en continu des prix. Les 1572 produits mentionnés sont ceux qui ont des résiduels dans nos magasins au moment où le lot suivant arrive sur les tablettes. Il peut s’agir de quelques caisses ou encore de quelques bouteilles seulement.»

Au final, pourquoi cette hausse?
C'est que le gouvernement du Québec a demandé à la SAQ de lui donner plus d'argent que l'an dernier malgré la pandémie. La direction de la SAQ doit donc hausser les prix et nous faire débourser plus afin de remettre 1,25 milliard de dollars au ministre des Finances d'ici la fin de l'année.

Pourtant la SAQ nous dit qu'elle "n’augmente pas ses prix pour augmenter sa marge bénéficiaire."

  (Texte modifié le 17 août pour y ajouter des informations données par la SAQ.)

 — Ajout le 15 septembre : la SAQ a de nouveau haussé les prix de 691 produits le 13 septembre, selon le Journal de Québec du 9 septembre.

Sujets connexes :