Vins sans sulfites, vins sans maux de tête?

À la recherche de vins naturels!

De plus en plus, les consommateurs de vin recherchent des vins le plus naturels possible. Des vins sans produits ajoutés, sans sulfites ou qui en contiennent peu.

Comme ce lecteur du Bas-Saint-Laurent à la recherche de vin naturel.
  «Bonjour, depuis quelque temps, lorsque je prends un verre de vin, je souffre de palpitations. Je soupçonne fortement les sulfites et autres produits ajoutés au vin. Je souhaiterais acheter du bon vin naturel, et ce, à prix abordable.»

Premièrement, il faut dire ici que ces malaises, palpitations et autres, ne sont pas nécessairement dus aux sulfites. Je l'ai expliqué dans ce texte Allergie, intolérance au vin.

Les sulfites ne sont plus considérés comme étant des allergènes au Québec. À l'Association québécoise des allergies alimentaires on ne parle plus d'allergie au sulfites, mais plutôt de sensibilité aux sulfites chez des personnes asthmatiques.

«Les scientifiques parlent plutôt d'une sensibilité aux sulfites et non d'une allergie. De plus, la très grande majorité des cas sont observés chez des adultes asthmatiques, particulièrement des femmes et des patients qui utilisent des pompes de corticostéroïdes. Dans cette population sensible, les sulfites représenteraient un facteur déclencheur ou aggravant de l'asthme et non un allergène.» (http://allergiesquebec.org/fr/allergenes)

[Lire aussi Les sulfites: que doit-on en penser? Katia Vermette, rédactrice pour L'appui et le beau temps, dans le site de l'Association québécoise des allergies alimentaires, 14 janvier 2014]

En résumé, ces malaises qu'on attribue la plupart du temps à tord aux sulfites peuvent être dus à une des centaines de molécules résultantes de la fermentation du vin ou à des résidus de pesticides ou à des ajouts de produits au vin ou encore à l'interaction entre certains de ces produits et molécules.

Quoi qu'il en soit, si on est à la recherche de vin sans sulfites, ça peut être un peu difficile. Il y a en premier les vins bio qui contiennent moins de sulfites, moins de produits ajoutés et surtout ils devraient être exempts de résidus de pesticides.

Il y a des vignerons, comme M. Amoreau et sa famille du Château le Puy qui mettent moins de 30 grammes de sulfite dans leurs vins alors que d'autres en mettent trois fois plus. Les vins sucrés peuvent même en contenir huit fois plus. (Normes en vigueur – Constitution et stabilité, SAQ)

Il y a un peu plus de 200 vins bio au répertoire de la SAQ. C'est peu comparé à l'offre totale de 8000 vins. De plus, on ne trouve pas de vins bio en épicerie.

Toutefois, quelques vignerons québécois produisent en bio: le Vignoble des Négondos à Saint-Benoit de Mirabel, le Vignoble Les Pervenches à Farnham, le Domaine des Météores à Ripon en Outaouais, le Vignoble Saint-Gabriel dans Lanaudière et le Vignoble Pigeon Hill à Saint-Armand.

Nature = importation privée
Si l'on veut avoir une plus grande sélection de vin bio et surtout de vin nature, il faut alors se tourner vers les agences qui font de l'importation privée.

Certaines de ces agences font des efforts particuliers pour offrir des vins naturels.
Notons toutefois qu'il faut acheter à la caisse de 6 ou de 12.
Voici des agences québécoises d'importation de vin qui offre des vins nature.

Kruger Mondia Alliance; Vin Conseil; Vinealis; Glou; Ward et Associés; Symbiose; Rézin; Vin Libre; Plan Vin; Raisonnance; La Pot de Vin; La QV et Oenopole.

À noter aussi qu'en avril, nous trouverons à la SAQ des vins sans sulfites de la série Naturae de Gérard Bertrand.

Sujets connexes:

Texte mis à jour le 5 mai 2014